Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Le miroir et ses bienfaits insoupçonnés...


Auteur :


Le miroir et ses bienfaits insoupçonnés...


Les miroirs peuvent être utilisés comme un moyen thérapeutique pour améliorer notre humeur et nos comportements sociaux.Passer beaucoup de temps à se regarder dans un miroir n'est pas sans évoquer le mythe de Narcisse. Ainsi, le miroir est souvent perçu comme un objet destiné à flatter notre ego et alimenter notre amour-propre.
Pourtant, l'influence du miroir ne se limite pas à ces effets négatifs. En effet, observer notre propre reflet dans une glace peut aussi améliorer notre humeur et nous inciter à ajuster nos comportements sociaux et nos habitudes de vie.


Comment un miroir peut-il améliorer notre humeur ?

Le miroir renvoie une perception réaliste de notre propre corps. Ainsi, il permettrait aux individus insatisfaits de leur physique de remplacer l'image mentale souvent déformée qu'ils en ont par la réalité, et ainsi de stopper les pensées automatiques négatives associées à leur corps, notamment le sentiment de laideur.

Par exemple, des études ont montré que les personnes complexées physiquement, soit parce qu'elles sont insatisfaites de leur physique, soit parce qu'elles se trouvent trop grosses, soit parce qu'elles sont effectivement obèses, ont vu leur niveau d'anxiété et de dépression diminuer significativement après avoir passé plusieurs sessions devant un miroir. Plus précisément, les séances consistaient à s'observer devant une glace durant une petite heure en détaillant les parties de leur corps de façon la plus neutre possible.

Finalement, se regarder attentivement dans un miroir permettrait de réduire ses complexes !


Quels effets les miroirs ont-ils sur notre comportement ?

Lorsque nous nous regardons dans une glace, certaines zones cérébrales s'activent. Ils s'agit des régions impliquées dans la conscience de soi, c'est-à-dire la compréhension de notre nature profonde, mais également le soucis de notre apparence et de l'opinion d'autrui. Autrement dit, lorsque nous faisons face à notre propre reflet, nous devenons particulièrement préoccupés par notre bien-être et notre santé, mais aussi par l'image sociale que l'on renvoie.

Une expérience a ainsi montré que lorsqu'un miroir était placé devant des distributeurs de sauces dans un restaurant universitaire, les étudiants avaient tendance à réduire considérablement leur consommation. Le miroir les avait donc incité à contrôler leur comportement alimentaire en évitant une alimentation trop grasse ; bref, à faire attention à leur santé.
De même, dans une autre expérience qui consistait à placer des participants devant une glace en leur demandant de donner leur opinion sur certains individus, les résultats ont montré que leurs jugements étaient plus positifs, c'est-à-dire qu'ils se montraient plus tolérants et soucieux d'éviter tout stéréotype. En somme, les participants étaient plus attentifs à l'image qu'ils renvoyaient d'eux-mêmes et prenaient soin de se conformer aux normes sociales.


Inspiré des travaux de Nicolas Guéguen, d'Anita Jansen, de Sherrie Delinsky, de Silvia Moreno-Domínguez et de Carina Wiekens.



A lire également :