Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Argent et altruisme : deux termes qui ne font pas bon ménage !

(Mise à jour: Février 2015)

Auteur :


Argent et altruisme : deux termes qui ne font pas bon ménage !


L'argent diminue les comportements d'entraide et favorise l'individualisme.L'argent est le nerf de la guerre, mais sans doute aussi le nerf de l'économie et de notre société. En effet, qui pourrait se passer d'argent? Et d'ailleurs comment s'en passer? Car l'argent est partout.
Mais s'il permet de subvenir à nos besoins, à notre confort et à notre santé, il semblerait qu'il puisse aussi dégrader le lien social.


Quel est l'impact de l'argent sur nos comportements sociaux?

Pour répondre à cette question, différentes études ont été menées. Et les résultats révèlent que le contact avec l'argent, ou même sa seule évocation, favorise des comportements individualistes, voire non éthiques. Plus précisément, voici les effets que produit le simple fait de penser à l'argent ou de manipuler des billets:

  • Nos comportements d'entraide et l'attention que nous portons sur notre environnement social diminuent. Par exemple, les personnes qui viennent de retirer de l'argent à un distributeur sont moins susceptibles d'aider une personne à ramasser un objet qu'elle a fait tomber.
  • Nous instaurons une distance physique plus grande avec notre interlocuteur.
  • Nous avons tendance à choisir des activités plus solitaires, au détriment des activités en binôme ou en groupe.
  • Nous adoptons plus facilement des comportements non éthiques. Par exemple, une personne qui vient de penser à l'argent est plus susceptible d'emporter une rame de papier de son lieu de travail, pour son usage personnel.

Aussi, cette diminution de l'altruisme semble semble s'accroître lorsque l'argent est sale.


Comment l'argent sale peut-il nous influencer?

Les personnes qui tiennent des billets tendent à privilégier des comportements honnêtes ou malhonnêtes, selon la propreté des billets. Plus précisément, l'argent sale augmente la probabilité de se livrer à des actes malhonnêtes et immoraux. D'ailleurs une étude a révélé que les individus ayant manipulé des billets sales sont prêts à accomplir des actes tels que gifler un parent, tromper quelqu'un, frapper un animal, etc... en échange d'une certaine somme d'argent. Aussi, cette somme s'avère bien inférieure à celle des personnes ayant seulement manipulé des morceaux de papiers sales.

Ainsi, l'argent, et notamment l'argent sale, nous conduit à nous livrer plus facilement à des actes immoraux.


Inspiré des travaux de Nicolas Guéguen, de Maryam Kouchaki et de Kathleen Vohs.



A lire également :