Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Une cure de musique pour le cerveau !

(Mise à jour: Octobre 2014)

Auteur :


Une cure de musique pour le cerveau !


La musique joue un rôle fondamental dans la plasticité cérébrale.La musique est universelle et omniprésente. Aussi, depuis des siècles et encore aujourd'hui, on lui attribut de nombreuses vertus médicinales. Mais ce pouvoir de la musique sur la santé physique et mentale est-il seulement une croyance ou existe-t-il vraiment?

A vrai dire, de nombreuses études ont déjà révélé la faculté communicative de la musique. D'ailleurs, des thérapies exploitent ce pouvoir émotionnel pour amorcer une relation avec ceux qui sont dépourvus des codes habituels de communication (comme les autistes), pour stimuler la mémoire (notamment avec les personnes au stade avancé de la maladie d'Alzheimer), pour réapprendre le langage (par exemple avec les victimes d'accident vasculaire cérébral), etc...

Mais ce n'est pas tout! En effet, on découvre aujourd'hui que la musique possède d'autres vertus médicinales...


La musique aurait donc un réel impact sur notre santé?

Actuellement, les neuroscientifiques tentent de comprendre pourquoi la musique est si bénéfique. Ainsi, ils découvrent que la musique n'agit pas uniquement sur notre humeur. En effet, elle répare et renforce également nos aptitudes cognitives. Voici les principales contributions de la musique:

  • Elle joue un rôle important dans le développement psycho-affectif du nourrisson.
  • Elle contribue à la rééducation des troubles neuro-psychologiques qui résultent de lésions cérébrales. Par exemple, elle aide à restaurer le langage chez les personnes aphasiques, à réparer le cortex moteur endommagé par un A.V.C. (accident vasculaire cérébral) ou par la maladie de Parkinson.
  • Elle stimule les aptitudes cognitives telles que la mémoire, le langage, l'attention, etc...
  • Elle permet de mieux résister au vieillissement cognitif.

La musique influencerait donc notre fonctionnement cérébral?

En effet, les chercheurs commencent à découvrir comment la musique agit sur notre cerveau. Plus précisément, leurs travaux révèlent que la pratique d'un instrument de musique participe à une réorganisation fonctionnelle cérébrale.

Plus précisément, la musique est associée à un ensemble de réseaux de neurones qu'elle synchronise. Aussi, cette synchronisation joue un rôle fondamental. En effet, les régions cérébrales qui s'activent simultanément tendent à renforcer leurs connexions. Ainsi, les échanges d'informations entre ces aires cérébrales deviennent plus rapides et le nombre de neurones grâce auxquels ces régions du cerveau sont reliées augmente. En somme, la communication entre ces différentes zones cérébrales est renforcée.

En outre, ces modifications cérébrales induites par la pratique de la musique se mettent en place rapidement, même chez les personnes qui commencent tardivement à jouer d'un instrument.


Inspiré des travaux de Barbara Tillmann et de Emmanuel Bigand.



A lire également :