Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > La cruauté enfantine envers les animaux : que révèle-t-elle?

Janvier 2014 (Mise à jour: Décembre 2014)

Auteur :


La cruauté enfantine envers les animaux : que révèle-t-elle?


Chez les enfants, la cruauté envers les animaux est très souvent révélatrice d'un environnement violent est est un bon indicateur d'une délinquance futureLes enfants qui causent intentionnellement de la souffrance, de douleur ou de la détresse à des animaux présentent un risque accru d'être violents envers leurs camarades et de se livrer, dans le futur, à des actes de délinquance.
En effet, depuis de nombreuses années, des études ont établi un lien étroit entre la cruauté enfantine envers les animaux et la délinquance violente à l'adolescence et à l'âge adulte. Plus précisément, les enfants qui infligent de mauvais traitements aux animaux entre 6 et 12 ans ont deux fois plus de risque de manifester, par la suite, des conduites antisociales.


Mais pourquoi certains enfants maltraitent-ils des animaux?

Les facteurs déclencheurs de comportements de maltraitance envers les animaux sont assez réduits. En effet, il y en a seulement trois:

  • Soit l'enfant a été victime d'abus physiques ou sexuels.
  • Soit l'enfant a été témoin de violence entre ses parents.
  • Soit l'enfant a vu d'autres enfants ou ses parents faire du mal à des animaux.

Aussi, même si les causes à la l'origine de la cruauté envers les animaux chez les enfants sont assez réduites, les motivations de maltraitance animale de manière générale sont plus nombreuses. Voici les principales motivations:

  • L'absence de respect pour les animaux.
  • La volonté de contrôler.
  • Éduquer par le châtiment.
  • Vouloir choquer les personnes présentes.
  • Vouloir mettre en scène la violence (avec les combats de coq, de chiens, etc...).
  • Chercher à impressionner ou menacer autrui par le biais de l'animal.
  • Parce qu'on ne peut pas se venger directement sur une personne.
  • Parce qu'on ne peut pas se venger directement sur le propriétaire de l'animal.

La cruauté envers les animaux n'est-elle pas surtout révélatrice d'un environnement violent?

Effectivement, parmi les causes de violence enfantine envers les animaux, on constate à chaque fois que l'enfant a été témoin ou a subi des actes de violence. Ainsi, la cruauté envers les animaux chez l'enfant peut être considérée, d'une certaine manière, comme une alerte à la maltraitance.
En effet, on constate, par exemple, qu'un enfant victime de violences sexuelles présente un risque de commettre des actes de cruauté envers les animaux six fois plus élevé que les autres enfants. De fait, la souffrance que l'enfant inflige à l'animal reflète en quelque sorte la violence qu'il subit.

En conclusion, on peut dire que la cruauté enfantine envers les animaux est non seulement un indicateur précoce de futures conduites antisociales et violentes, mais qu'elle est également un bon révélateur du degré de violence de l'environnement dans lequel l'enfant évolue.


Inspiré des travaux de Laurent Bègue, de Heather Flynn et de Stephen Kellert.



A lire également :