S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > L'argent contribue-t-il au bonheur ?


Auteur :


L'argent contribue-t-il au bonheur ?


L'argent a tendance à contribuer au bonheur en facilitant l'accès à des loisirs actifs, source de joie plus intense et plus fréquente.Selon un vieux dicton, l'argent ne fait pas le bonheur. Pourtant, nous avons souvent tendance à penser le contraire.
Malgré tout, nombre de psychologues ont longtemps soutenu l'idée selon laquelle l'argent n'améliore que très peu le sentiment de satisfaction dans la vie une fois les besoins de base satisfaits (nourriture, logement, soins). Ainsi, les grands gagnants de loterie ne seraient pas plus heureux une fois l'euphorie du gain retombée. Au contraire, ces nouveaux fortunés auraient de plus en plus de difficultés à apprécier les petits plaisirs de la vie quotidienne.

Cependant, de récentes études effectuées sur des échantillons plus larges remettent en cause cette assertion. En effet, les résultats de ces recherches révèlent que les nouveaux millionnaires voient leur niveau de stress diminuer et leur sentiment de bonheur augmenter durablement.


L'argent serait donc bien corrélé au bonheur ?

Il semble effectivement que le bonheur augmente avec le niveau de revenu. Cependant, ce sentiment de satisfaction dans la vie s'accroît de moins en moins vite à mesure que les revenus augmentent. Aussi, il semble ce soit la nature des loisirs que l'argent rend accessible qui contribue vraiment au bonheur.

En effet, les plus aisés ont tendance à s'engager plus souvent dans des loisirs actifs (pratiquer un sport, un art ou une activité intellectuelle, s'adonner à un hobby...). En revanche, les personnes aux revenus plus modestes se tournent plus fréquemment vers des loisirs passifs (regarder la télévision, se reposer, surfer sur internet...).
Or, les occupations passives produisent moins d'émotions positives et celles-ci sont souvent moins intenses que celles procurées par les occupations actives porteuses de plus de diversité et d'engagement.


Seuls les plus riches auraient donc accès à des loisirs plaisants ?

L'argent facilite bien l'accès au bonheur, mais dans une moindre mesure. En effet, il agit sur le bonheur en permettant de multiplier les moments de joie intense. Or, même les plus fortunés ne peuvent pas multiplier à l'infini les instants de bonheur.
Et puis, il est toujours possible de pratiquer des loisirs actifs sans pour autant être riche. Il suffit de se détourner des écrans pour vivre des expériences agréables dans le monde réel. Ainsi, le sport, l'art, l'apprentissage d'une nouvelle langue, le jardinage... peuvent procurer de nombreux moments de joie.

D'ailleurs, les loisirs actifs favorisent l'état de grâce, qu'on appelle aussi le flux. Il s'agit d'un sentiment de bonheur intense durant lequel l'attention est entièrement focalisée sur l'activité en cours, au point de s'oublier soi-même.


Inspiré des travaux d'Yves-Alexandre Thalmann, de Philip Brickman, de Bénédicte Apouey, de Jon Jachimowicz et de Mihály Csíkszentmihályi.



A lire également :




Utilisation des cookies

carnets2psycho et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts, pour évaluer leurs performances et mesurer l'audience.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.