Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > L'argent ne fait-il vraiment pas le bonheur ?


Auteur :


L'argent ne fait-il vraiment pas le bonheur ?


L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres, ce qui est la moindre des choses. (Coluche)L'argent ne fait pas le bonheur... Ce dicton bien connu est-il pour autant vrai? Oui et non, car si, effectivement, d'autres éléments comme la santé, une vie sociale épanouie, le sens que l'on donne à la vie... sont au moins aussi importants que l'argent, celui-ci permet néanmoins de réduire les moments de malheur.
Par exemple, un incident matériel comme une voiture qui tombe en panne ne sera pas un réel motif d'inquiétude pour une personne aisée, tandis que pour un individu aux ressources limitées, cette panne risque de provoquer un stress important et durable. En somme, l'argent permet de réduire les soucis.


L'argent n'est donc pas source de bonheur?

L'argent occupe une place très importante dans nos vies et dans la société en général. Aussi, pour la plupart d'entre nous, l'argent est plus qu'un moyen d'atteindre un but: c'est un but en soi. D'ailleurs, à l'instar de la nourriture et du sexe, l'argent active une zone du cerveau (le striatum) liée au plaisir. Plus précisément, le rapport entre l'argent et le plaisir qu'il suscite est plus complexe qu'il n'y paraît, et être riche ne signifie pas forcément être plus heureux. En effet, le plaisir ressenti suite à un gain d'argent n'est pas forcément lié à la somme obtenue. D'autres critères s'avèrent plus importants:

  • Gagner plus que les autres: une expérience a montré que la plupart des salariés préfèrent gagner 60 000 dollars quand leur collègue en gagne 50 000, plutôt que d'être rémunéré 80 000 dollars si leur collègue est payé 90 000 dollars.

  • Gagner toujours plus: l'argent est une sorte de drogue cognitive qui risque de provoquer des comportements addictifs, notamment chez les personnes les plus vulnérables. Aussi, le besoin de gagner de plus en plus d'argent pour ressentir toujours autant de plaisir se manifeste chez de très nombreuses personnes.

Par ailleurs, penser à l'argent donne le sentiment d'être plus indépendant et réduit le besoin d'interagir avec autrui. Ainsi, l'argent joue en quelque sorte un rôle de substitut social. Or, cela risque d'isoler les personnes qui accordent beaucoup d'importance à l'argent.


L'argent ne peut donc pas rendre heureux?

En fait, ce qui est vraiment susceptible de contribuer au bonheur, ce n'est pas tant combien on gagne, mais comment on le dépense. Par exemple, une étude a montré que les personnes à qui l'on avait donné 5 ou 20 dollars se sentaient bien plus heureuses lorsqu'elles avaient dépensé cet argent pour faire un cadeau ou un don, que lorsqu'elles l'avaient dépensé pour elles-mêmes.

De même, il s'avère que s'offrir des moments intenses ou particulièrement intéressants contribue davantage au bien être, que d'acquérir des biens matériels. Toutefois, cette conclusion vaut surtout pour les personnes aisées. En effet, les individus aux revenus plus modestes préfèrent investir dans du matériel utile plutôt que dans des moments éphémères. Ainsi, comme disait Coluche, l'argent ne fait pas le bonheur des pauvres...


Inspiré des travaux de Miriam Berger, Kostadin Kushlev, Jörg Zeyringer, Glenn Firebaugh et de Laura Tach.



A lire également :