Accueil > Histoire > Cognitivisme: La mémoire sensorielle


La mémoire sensorielle


Selon le modèle de la mémoire proposé par R. Atkinson et R. Shiffrin en 1968, le processus de mémorisation se déroule en trois étapes principales. Plus précisément, pour qu'une information soit stockée en mémoire de façon permanente, elle doit passer par trois types de mémoires interactives:

  • La mémoire sensorielle (MS)
  • La mémoire à court terme (MCT)
  • La mémoire à long terme (MLT)

La mémoire sensorielle est donc l'étape initiale du traitement de l'information à mémoriser. C'est elle, en quelque sorte, qui ouvre la porte de la mémoire.


Le rôle de la mémoire sensorielle

La mémoire sensorielle filtre le flux continu de stimuli externes qui bombardent nos sens.La durée de vie d'une information dans la mémoire sensorielle est très courte. Elle est de l'ordre d'une demie seconde à deux secondes. En effet, le rôle de la mémoire sensorielle est de retenir l'information juste le temps qu'il faut pour que nous puissions sélectionner les éléments importants parmi le flot continu d'informations que nous livrent nos sens.

Aussi, ce filtrage qui consiste à sélectionner, puis transférer les informations pertinentes de la mémoire sensorielle à la mémoire à court terme permet, entre autre, de procéder à la reconnaissance des formes. Il s'agit d'identifier un élément en se basant sur les informations emmagasinées en mémoire à long terme. Concrètement, cela consiste, par exemple, à reconnaître un visage dans une foule.

La mémoire sensorielle est donc une interface entre le flux intensif de stimuli externes qui nous parvient continuellement et les informations déjà stockées en mémoire. Ainsi, en bloquant l'accès à l'information non pertinente, la mémoire sensorielle joue un rôle essentiel. En outre, étant donné le nombre vertigineux d'informations transmises par nos sens, la mémoire sensorielle doit se vider très rapidement. Autrement, elle serait très vite submergée d'informations et deviendrait inefficace.


Un stockage différent selon le sens

Toujours selon ce modèle des trois mémoires, chaque sens serait associé à un sous-système (ou registre) de la mémoire sensorielle. Ainsi, cette dernière serait composée d'un registre auditif, d'un registre visuel, d'un registre olfactif, d'un registre gustatif et d'un registre tactile.
Selon le registre, l'information serait conservée plus ou moins longtemps. Par exemple, les informations auditives seraient maintenues dans le registre auditif de la mémoire sensorielle durant deux secondes environ, tandis que les informations visuelles ne demeureraient pas plus d'une demie seconde dans le registre visuel.



A lire également :