Accueil > Blog & Vidéos > Troubles psychologiques > Une méthode efficace pour mettre fin aux cauchemars


Auteur :


Une méthode efficace pour mettre fin aux cauchemars


La thérapie par répétition d'imagerie mentale consiste à réécrire et à visualiser mentalement le scénario d'un cauchemar pour que celui-ci se termine bien.Les cauchemars sont assez fréquents dans la population, notamment chez les enfants de moins de 10 ans. Aussi, chez certaines personnes, ces mauvais rêves se produisent si fréquemment qu'ils affectent leur humeur et leur capacité de concentration.
Plus précisément, 5% des adultes feraient au moins un cauchemar par semaine et leur quotidien en serait profondément perturbé. On parle alors de maladie des cauchemars.

Ce trouble du sommeil est particulièrement présent chez les patients souffrant d'autres pathologies mentales (il touche environ 30% des patients psychiatriques) et chez les personnes souffrant d'un syndrome de stress post-traumatique (il touche environ 70% des traumatisés). D'ailleurs, dans ce dernier cas, les cauchemars sont un symptôme du syndrome.


Existe-il une thérapie pour lutter contre ces cauchemars ?

Il existe effectivement une méthode simple et efficace pour traiter les rêves terrifiants et souvent récurrents : la thérapie par répétition d'imagerie mentale. Le traitement consiste à imaginer volontairement le cauchemar fait récemment, puis à réfléchir à la façon dont on peut modifier l'histoire avec le plus de détails possible, pour que celle-ci se termine mieux. Ainsi, on peut changer les personnages, l'environnement, les interactions... selon son imagination et ce que l'on aime. Mais il est important que le nouveau récit ressemble au cauchemar vécu, même s'il est un peu différent. En outre, il ne doit subsister aucun sentiment d'horreur ni d'impuissance.
Une fois le rêve réécrit, il s'agit de le visualiser mentalement le matin et le soir juste avant le coucher, les yeux fermés, dans le calme, pendant un minimum de deux semaines.

Par ailleurs, même si l'on ne fait pas toujours le même rêve terrifiant, il n'est pas forcément nécessaire de le réécrire à chaque fois. En effet, l'histoire imaginée fonctionne avec différents cauchemars. D'ailleurs, elle n'est jamais rêvée telle qu'elle a été imaginée. En fait, seul le principe qui consiste à trouver une solution à un événement effrayant est transféré aux cauchemars.


La thérapie par répétition d'imagerie mentale est-elle efficace chez tous les patients ?

La thérapie par répétition d'imagerie mentale ne permet pas toujours d'éradiquer les cauchemars. Cependant, même s'ils persistent, ils se raréfient tout de même et sont ressentis comme moins angoissants. Aussi, même si cette méthode s'avère efficace pour la plupart des gens, elle présente quelques limites pour les personnes souffrant du syndrome de stress post-traumatique.

En effet, chez ces patients, les cauchemars ressemblent plutôt à des flash-back d'un événement traumatique réel. D'ailleurs, ces flash-back resurgissent aussi bien pendant le sommeil que pendant la veille. Néanmoins, associée à un traitement du syndrome de stress-post-traumatique, la thérapie par répétition d'imagerie mentale tend à améliorer l'ensemble des symptômes de ces patients traumatisés.


Inspiré des travaux de Joachim Retzbach, de Michael Schredl, de Barry Krakow, de Reinhard Pietrowsky et d'Annika Gieselmann.



A lire également :