Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > De l'eau pour réactiver la conscience de son corps ?


Auteur :


De l'eau pour réactiver la conscience de son corps ?


Des patients souffrant d'une conscience altérée de leur corps ou de leur environnement parviennent à récupérer temporairement certaines de leurs capacités, juste en leur versant de l'eau glacée dans l'oreille.Il y a quelques années, des scientifiques ont découvert qu'une technique très simple, utilisée essentiellement par des otorhinolaryngologues pour diagnostiquer des troubles de l'équilibre, et qui consiste à verser de l'eau glacée dans l'oreille du patient, s'avère particulièrement efficace pour supprimer des symptômes d'un autre genre...

En effet, grâce à cette méthode très ancienne qui servait autrefois à nettoyer les oreilles, des personnes ayant une conscience altérée de leur corps ou de leur environnement, généralement suite à un accident vasculaire cérébral, retrouvent temporairement certaines de leurs capacités.


En quoi consiste précisément cette méthode?

Cette technique qui consiste à verser de l'eau froide dans le conduit auriculaire est aussi appelée épreuve calorique vestibulaire ou stimulation thermique. Aussi, son efficacité repose essentiellement sur l'existence d'un lien entre l'appareil somatosensoriel (c'est-à-dire la façon dont notre corps se perçoit et perçoit son environnement) et les fonctions cognitives supérieures.

Ainsi, en versant de l'eau glacée pendant une vingtaine de secondes dans l'oreille d'un patient héminégligent (c'est-à-dire souffrant d'une perte de conscience de ce qu'il se passe dans la partie gauche ou droite de son environnement) et anosognosique (c'est-à-dire qui a tendance à sous-évaluer la gravité de son état, jusqu'à ne pas reconnaître ses limites physiques même lorsqu'il est paralysé), ce dernier reprend immédiatement conscience de la partie de son environnement et de son corps qu'il négligeait jusqu'alors !
Toutefois, ces bénéfices ne durent que 15 minutes environ. Aussi, pour que de tels résultats soient observables, ils est nécessaire de verser l'eau dans l'oreille située du côté opposé à la lésion cérébrale qui provoque ces troubles.

Par ailleurs, l'efficacité de cette méthode a également été observée pour d'autres troubles de la conscience corporelle, mais aussi pour des troubles de l'humeur. En voici quelques-uns :

  • La somatoparaphrénie : elle se caractérise par la tendance à attribuer des parties de son organisme à autrui.
  • L'hémiplégie : elle se caractérise par le fait de ne plus rien percevoir sur certaine parties de son corps.
  • Des douleurs aux membres : il s'agit généralement de membres fantômes, bien que les membres réels peuvent être aussi concernés.
  • Le trouble bipolaire : il se caractérise par une alternance de phases de grande dépression et de phases d'euphorie.

Comment expliquer ce phénomène?

Les scientifiques ont tendance à expliquer ces résultats par le fait que les nerfs qui partent de l'oreille interne et du système vestibulaire envoient les informations dans l'hémisphère cérébral opposé et sont capables d'en activer toutes les fonctions, même celles qui ne sont pas liées à la représentation du corps. Ainsi, un simple stimulus sensoriel (ici, de l'eau froide dans l'oreille) peut interférer avec la cognition et plus généralement avec la conscience.

Cette découverte incite donc les chercheurs à trouver un moyen de substituer l'épreuve calorique vestibulaire, aux effets temporaires, par des techniques qui permettraient de stimuler ces mêmes régions cérébrales afin d'observer ces effets bénéfiques dans la durée. Aussi, la stimulation transcrânienne, qui consiste à poser des électrodes sur la tête du patient et à envoyer un très faible courant électrique (ou champ magnétique) dans le cerveau est actuellement à l'étude.


Inspiré des travaux de Daniela Ovadia, d'Edoardo Bisiach, de Gabriella Bottini et de John Pettigrew.



A lire également :