S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Ce que révèle l'écriture manuscrite...


Auteur :


Ce que révèle l'écriture manuscrite...


Le lien entre écriture manuscrite et trait de personnalité n'a jamais pu être établi scientifiquement.Notre posture et notre démarche révèlent souvent notre caractère ou notre état d'esprit du moment. En est-il de même pour notre écriture ? Par exemple, une grosse écriture est-elle typique d'une personnalité excessive et narcissique ?
Non, si l'on en croit les nombreuses études scientifiques menées sur ce sujet. En effet, celles-ci n'ont jamais mis en évidence de lien significatif entre les caractéristiques de l'écriture et les traits de personnalité.

La graphologie a donc des limites et ne peut pas révéler tout et n'importe quoi. Par exemple, l'analyse de l'écriture manuscrite ne peut pas indiquer à un employeur si une candidate est enceinte ou non, contrairement à ce qu'affirment certains graphologues.


Que peut donc révéler l'écriture manuscrite ?

L'écriture évolue avec l'âge. En effet, elle tend à se simplifier avec le temps. De fait, la plupart d'entre nous n'écrit plus comme nous l'avons appris à l'école. Cela est d'autant plus vrai chez les personnes ayant fait de longues études ou exerçant des professions nécessitant de nombreuses tâches d'écriture. C'est le cas, par exemple, des médecins dont la graphie est souvent devenue illisible.

L'écriture peut également être modifiée par certaines pathologies. C'est notamment le cas des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. En effet, chez ces patients on peut observer une micrographie, c'est-à-dire que plus ils écrivent, plus les lettres sont serrées et petites. Ce phénomène est également constaté chez les schizophrènes lorsque leur traitement par neuroleptiques est surdosé. Ainsi, l'analyse de l'écriture permet de déterminer la quantité de neuroleptiques appropriée pour chaque patient.

Enfin, l'écriture manuscrite peut révéler la région où l'on a été scolarisé grâce à la forme particulière d'écriture cursive utilisée dans certains pays. C'est notamment le cas dans certaines régions d'Allemagne.


L'écriture peut-elle fournir d'autres types d'information ?

A ce jour, l'analyse de l'écriture manuscrite ne permet pas de révéler notre état d'esprit du moment et encore moins notre personnalité. Même un stress intense ou un choc émotionnel n'ont quasiment aucune influence sur notre façon d'écrire. A la limite, ils peuvent rendre notre graphie moins lisible en raison de la rapidité avec laquelle nous manions alors le stylo.
On peut toutefois relever une légère différence entre la graphie des hommes et celle des femmes. En effet, l'écriture des femmes est plus souvent régulière et soignée. Cela s'explique sans doute par le fait que la motricité des femmes est globalement plus fine que celle des hommes.

Mais de façon générale, l'écriture ne peut pas être une source d'informations fiables sur notre identité et notre personnalité. Sans compter que nous écrivons de moins en moins à la main. De fait, l'espoir de tirer des renseignements sur la vie ou le caractère d'une personne à partir de sa graphie s'amenuise encore un peu plus avec l'utilisation accrue des claviers et autres écrans tactiles.


Inspiré des travaux de Petra Halder-Sinn, de Claudia Enkelmann, de Karin Funsch et de Hans-Joachim Haase.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus