S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Quand la méditation et le yoga gonflent l'ego...


Auteur :


Quand la méditation et le yoga gonflent l'ego...


Le yoga et la méditation sont des pratiques spirituelles censées nous rendre plus altruistes. Or, c'est souvent l'effet inverse qui se produit.Les pratiques spirituelles sont en plein essor en occident. Leurs nombreuses vertus (diminution du stress et de l'anxiété, amélioration de la confiance en soi, de la créativité, de la concentration, du sommeil, de la santé, de la sexualité, etc.) mises en avant par les multiples programmes de développement personnel contribuent grandement à leur succès.
Or, de tels avantages ont tendance à séduire notre ego, ce qui s'éloigne grandement de l'objectif premier de ces techniques spirituelles qui est d'améliorer la conscience de soi et du monde, tout en réduisant l'attention portée à soi et en apaisant l'ego.

De fait, en inscrivant la pratique de la méditation ou du yoga dans une démarche de développement personnel liée à une culture occidentale égocentrée, les pratiquants risquent de glisser vers une version déformée de la spiritualité, centrée sur l'ego. Autrement dit, plutôt que de dompter leur ego, les adeptes de ces techniques spirituelles risquent au contraire de l'exacerber en se focalisant sur eux-mêmes. D'ailleurs, les nombreuses photos de poses de yoga postées sur les réseaux sociaux illustrent bien ce glissement narcissique.


Le risque serait alors d'élever son ego plutôt que de s'élever spirituellement ?

Des chercheurs se sont penchés sur la question et leurs résultats montrent qu'effectivement, l'autocentrage (c'est-à-dire la centration sur soi) et l'autovalorisation (c'est-à-dire la valorisation de soi), qui sont des dimensions du narcissisme, sont en moyenne supérieures chez les personnes qui suivent des cours de yoga ou de méditation.
De plus, il semblerait que le bien-être apporté par ces pratiques spirituelles soit lié à une augmentation du narcissisme et non à un apaisement de l'ego. Ainsi, plus les pratiquants s'autovalorisent, plus leur bien-être augmente. De fait, leur bien-être découlerait d'une version déformée de la spiritualité.

En somme, contrairement à l'objectif principal de ces pratiques psychocorporelles qui consiste à réduire l'attention portée à soi, les pratiquants occidentaux, débutants ou expérimentés, ont tendance à utiliser ces techniques pour renforcer leur ego et s'autovaloriser, et ce sans forcément en avoir conscience.


Peut-on contourner les pièges de ces pratiques spirituelles ?

En fait, les personnes les plus susceptibles de tomber dans ces pièges de la pratique du yoga et de la méditation sont surtout celles qui placent leur estime de soi dans la capacité à atteindre un niveau élevé d'avancement dans ces disciplines. Ainsi, plutôt que de développer leur estime de soi en s'engageant dans une pratique spirituelle authentique, ces individus la développe en poursuivant ces pratiques avec acharnement pour atteindre un haut niveau de spiritualité. Or, une telle démarche favorise le développement d'un narcissisme spirituel plutôt qu'un épanouissement sain et naturel.

Aussi, pour se prémunir d'un tel narcissisme spirituel, il est essentiel de prendre conscience qu'il est extrêmement difficile de passer outre notre tendance à s'autovaloriser et à s'autocentrer. En effet, la spiritualité est un cheminement très subtil au cours duquel on peut facilement se tromper en pensant développer sa sagesse, sa compassion et sa bienveillance, alors qu'en réalité on ne fait que renforcer son ego. D'où l'importance de rester humble pour mieux repérer le moindre glissement vers l'autovalorisation et l'autocentration.


Inspiré des travaux de Scott Barry Kaufman, de Jochen Gebauer, de Roos Vonk et d'Anouk Visser.



A lire également :




Utilisation des cookies

carnets2psycho et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts, pour évaluer leurs performances et mesurer l'audience.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.