S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Des chiens particulièrement anxieux...

Août 2020 (Mise à jour: Août 2020)

Auteur :


Des chiens particulièrement anxieux...


Les trois quarts des chiens ont un tempérament anxieux qui tend à se manifester de diverses manières.Il n'est pas rare de voir un chien se cacher lorsqu'il entend un bruit étrange ou se mettre à aboyer ou à trembler lorsqu'il se trouve en présence d'un inconnu. En effet, les chiens semblent avoir un tempérament anxieux, et cette anxiété se manifeste par ces comportements inconvenants.
Plus précisément, près des trois quarts des chiens (72,5 %) présentent des traits anxieux, ce qui fait de l'anxiété un caractère fondamental des chiens de compagnie.

Aussi, ce trait de caractère aurait une base génétique. De fait, quelque soit l'éducation qu'ils peuvent recevoir, les chiens ont tendance à rester anxieux tout au long de leur vie. Certaines peurs tendent même à se renforcer avec l'âge. C'est notamment le cas de la peur du bruit du tonnerre.


Comment se manifeste l'anxiété chez les chiens ?

L'anxiété de nos amis canins se manifeste de façons très variées. Néanmoins, on peut identifier sept principaux types de comportement anxieux :

  • La sensibilité au bruit : Elle concerne 32% des chiens, ce qui en fait la peur la plus fréquente chez les canidés. Aussi, les grondements orageux et les pétarades de feux d'artifice semblent susciter le plus d'angoisse.
  • La peur de l'inconnu : Les étrangers, les autres chiens ou les situations nouvelles effraient 29% des chiens. C'est la deuxième crainte la plus répandue chez ces animaux.
  • La peur des hauteurs et des surfaces : Beaucoup de chiens ont tendance à craindre les grilles métalliques ou les sols brillants sur lesquels ils sont parfois amenés à marcher.
  • L'inattention et l'impulsivité : Ce sont également des traits anxieux assez répandus chez les canidés.
  • Les comportements compulsifs : Par exemple, certains chiens se mordent eux-mêmes ou se mettent à lécher tout et n'importe quoi.
  • L'agression : Certains chiens peuvent se montrer agressifs envers leur maître ou envers des inconnus.
  • L'angoisse de la séparation : Certains chiens ont tendance à aboyer ou à tout casser dès qu'ils se retrouvent seuls.

Par ailleurs, la façon dont se manifeste l'anxiété chez les canidés dépend beaucoup de la race de l'animal. Ainsi, certains chiens comme les staffordshire bull terriers, sélectionnés pour les combats, ont des comportements plutôt compulsifs. D'autres, comme les chiens d'eau romagnol, sélectionnés pour chasser le gibier d'eau, sont plutôt effrayés par le bruit.


Mais d'où vient cette anxiété ?

L'homme a sélectionné des loups pour en faire des chiens spécialisés dans diverses fonctions telles que la chasse, le sauvetage, la garde des troupeaux, mais aussi et surtout pour en faire un animal de compagnie. Aussi, il est fort probable que cette attirance particulière pour les chiens repose sur leur caractère juvénile ; un trait également très prononcé chez l'homme. En effet, notre espèce se caractérise par son aspect néoténique, c'est-à-dire par les nombreux traits juvéniles que nous gardons tout au long de la vie (une pilosité réduite, une grosse tête, un goût prononcé pour les activités ludiques, etc.).

Ainsi, ce point commun entre les êtres humains et les chiens, notamment l'inclination au jeu, a sans doute fortement contribué au développement de rapports privilégiés avec nos amis canins.
Cependant, parmi les caractères juvéniles des chiens, outre leur nature joueuse, on retrouve également une certaine crainte qui les rend vulnérables. Aussi, ce second trait de caractère néoténique a sans doute joué un rôle important dans l'attention que les hommes ont portée aux chiens durant des milliers d'années, notamment en les incitant à les protéger et à les trouver sympathiques. C'est pourquoi on peut supposer que le trait de caractère anxieux et vulnérable aurait été maintenu tout au long des sélections que l'espèce humaine a pu faire avec les chiens.


Inspiré des travaux de Georges Chapouthier, de Hannes Lohi et de Milla Salonen.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus