S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Des coups fantômes post-partum...

Août 2020 (Mise à jour: Août 2020)

Auteur :


Des coups fantômes post-partum...


Les coups fantômes post-partum se caractérisent par l'impression qu'ont certaines femmes de continuer à sentir leur fœtus taper dans leur ventre alors qu'elles ont déjà accouché depuis un certain temps.De nombreuses femmes continuent de ressentir des coups de pied dans leur ventre alors qu'elles ont déjà donné naissance à leur enfant. Plus précisément, 40% des femmes ayant accouché pour la première fois disent ressentir des "coups fantômes" ressemblant à ceux perçus pendant la grossesse. Ces sensations peuvent perdurer des mois voire des années, puis finissent par s'estomper progressivement.

Aussi, ces perceptions ne sont pas sans évoquer celles liées au syndrome du membre fantôme. En effet, il n'est pas rare que les personnes amputées d'un bras, d'une jambe ou d'un doigt continuent de ressentir une douleur à l'endroit où se trouvait leur membre disparu.


Les coups fantômes post-partum s'apparenteraient donc au syndrome du membre fantôme ?

Même si les coups dans l'abdomen perçus après la grossesse présentent de nombreuses similitudes avec les douleurs ressenties après l'amputation d'un membre, il est toutefois difficile d'associer ces deux phénomènes. En effet, l'hypothèse des coups fantômes utérins impliquerait une réorganisation cérébrale très rapide, notamment une reconfiguration des cartes somato-sensorielles pour intégrer la présence du fœtus en seulement 4 ou 5 mois.
Sans compter que ces cartes sont établies avec un ressenti quotidien, c'est-à-dire que chaque partie du corps envoie une information en permanence. Or, la seule information que le corps a sur la présence du bébé, ce sont des sensations discontinues dans l'utérus.

D'ailleurs, contrairement à certaines parties du corps comme les bras ou les jambes, le cortex somato-sensoriel n'a pas de représentation claire et précise de l'utérus. Cet organe est assimilé aux autres organes du bas ventre. Si bien que lorsqu'on a mal au ventre, on ne sait pas exactement quel organe est à l'origine de la douleur.
Par ailleurs, la douleur ressentie par les personnes ayant subi une amputation tend à être constante et durable. Au contraire, les coups utérins post-partum sont ponctuels et finissent par disparaître au bout de quelques années.


Alors comment expliquer ces coups fantômes ?

Certains chercheurs supposent que les coups fantômes ressentis par ces jeunes mamans après leur grossesse relèveraient plutôt d'une mauvaise interprétation des mouvements habituels de leur corps, notamment ceux dus à la digestion. D'ailleurs, les femmes concernées par ce phénomène ont souvent une perception fine de leur corps. Ainsi, une sensation au niveau de l'abdomen aurait tendance à réactiver l'émotion intense d'avoir porté un enfant et à donner l'impression qu'elle perdure.

Ainsi, l'émotion, souvent très vive, associée à la grossesse jouerait un rôle fondamental dans la perception de coups fantômes post-partum. D'ailleurs, la quasi totalité des femmes ayant subi une interruption médicalisée de grossesse ou ayant accouché d'un enfant mort-né sentent encore le bébé bouger dans leur ventre le lendemain ou le surlendemain de l'événement traumatique (et donc émotionnellement intense). Finalement, les coups fantômes post-partum traduiraient en quelque sorte une lutte entre l'émotion et la raison.


Inspiré des travaux de Clémentine Delignières, de Disha Sasan, de Jozina De-Graaf, de Bernard Calvino et de Nathalie Lancelin-Huin.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus