S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > L'aromathérapie pour lutter contre l'anxiété !


Auteur :


L'aromathérapie pour lutter contre l'anxiété !


L'aromathérapie est de plus en plus reconnue pour son pouvoir anxiolytique, mais aussi pour réduire les symptômes dépressifs et l'insomnie.L'aromathérapie est en plein essor depuis quelques années, certainement en raison de études scientifiques de plus en plus nombreuses qui mettent en évidence son efficacité pour lutter contre l'anxiété et les troubles qui présentent une part anxieuse, comme l'insomnie ou la dépression.

Cette branche de la phytothérapie n'utilise que des molécules aromatiques contenues dans les plantes. Ces huiles essentielles peuvent être administrées par voie olfactive (en respirant quelques gouttes sur un tissus), par voie transcutanée (en appliquant l'huile essentielle sur la peau et en la faisant pénétrer par un léger massage) ou par voie orale (en avalant des gélules).
Aussi, l'huile essentielle de lavande officinale, également appelée lavande vraie, est certainement la plus utilisée pour son pouvoir anxiolytique. Mais d'autres huiles s'avèrent aussi efficaces. C'est notamment le cas de la camomille romaine (ou camomille noble) et des huiles essentielles issues des fruits de la famille des rutacées (mandarine verte, citron, orange douce, bergamote, etc.).


Comment les huiles essentielles agissent-elles contre l'anxiété ?

En règle générale, pour réduire l'anxiété, on utilise des benzodiazépines. Ces anxiolytiques renforcent l'action du GABA, un neurotransmetteur qui calme les régions cérébrales qui ont tendance à s'activer de façon excessive chez certaines personnes et qui génèrent l'anxiété. Ces médicaments sont plutôt efficaces mais ils présentent des effets secondaires indésirables comme une accoutumance et des conséquences neurotoxiques à long terme.

Cependant, on commence à découvrir le pouvoir anxiolytique des huiles essentielles qui, elles, ne présentent pas de tels effets secondaires. Par exemple, des recherches scientifiques ont montré que l'essence de lavande officinale permet d'améliorer de façon significative l'état de patients souffrant d'anxiété généralisée. D'ailleurs, le pouvoir anxiolytique de cette huile semble aussi fort que certains benzodiazépines comme le lorazépam. Aussi, comme les benzodiazépines, les huiles essentielles stimulent la sécrétion de GABA dans le cerveau.


L'aromathérapie est-elle efficace pour d'autres troubles psychologiques ?

En plus de leur pouvoir anxiolytique, les huiles essentielles permettraient aussi de lutter contre les troubles plus ou moins associés à l'anxiété. C'est notamment le cas de l'insomnie et de la dépression.
Par exemple, une étude a montré que les patients en soins intensifs, qui ont souvent du mal à trouver le sommeil en raison de la douleur, du stress, des bruits, des lumières, etc., ont vu leur sommeil s'améliorer nettement après avoir inhalé de l'huile de lavande pendant deux semaines. En outre, la qualité de leur sommeil s'est grandement améliorée. Ce qui n'est généralement pas le cas des patients à qui l'on prescrit des benzodiazépines comme somnifères. En effet, leur sommeil est alors moins réparateur.

Enfin, les huiles essentielles permettent également de lutter contre la dépression, qui présente une composante anxieuse. En effet, les huiles essentielles ont un pouvoir antidépresseur non négligeable. Sans compter que certaines huiles, comme l'essence de citron, modulent l'humeur tout en influençant l'état d'esprit de manière subtile, en faisant percevoir l'environnement comme moins hostile et moins menaçant. Ainsi, ces essences peuvent être une aide complémentaire précieuse à la psychothérapie et aux antidépresseurs qui restent malgré tout la base de la prise en charge des patients dépressifs.

L'aromathérapie a donc un bel avenir devant elle !


Inspiré des travaux de Laurent Briquet, de Françoise Couic-Marinier, de Siegfried Kasper, de Sandra Schläfke, d'Eri Watanabe, de Dokuz Eylül, de Maryam Kianpour, de Migiwa Komiya et de Weng-Chey Hao.



A lire également :




Utilisation des cookies

carnets2psycho et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts, pour évaluer leurs performances et mesurer l'audience.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.