Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Stresser, c'est vieillir plus vite !


Auteur :


Stresser, c'est vieillir plus vite !


L'expression "Se faire des cheveux blancs" est tout à fait appropriée pour résumer l'effet que peut avoir le stress sur le vieillissement.
En effet, des études ont révélé qu'un stress intense a une action directe sur notre métabolisme en libérant des hormones telles que le cortisol ou l'adrénaline, mais aussi en altérant notre ADN. Ainsi, toutes ces modifications de notre organisme accéléreraient considérablement notre vieillissement.


Le stress dégraderait notre ADN ?

Un stress intense risque de raccourcir les télomères de nos chromosomes (leurs extrémités), les privant alors de toute protection et altérant ainsi leur fonctionnement.Un stress intense tend effectivement à endommager les extrémités de nos chromosomes, appelées télomères. Même si cette partie de notre ADN ne renferme pas d'information génétique, son rôle est important. En effet les télomères ont pour fonction de protéger les chromosomes et ainsi de les maintenir en bon état de marche.
Or, si les télomères deviennent trop courts, les chromosomes subissent des dommages qui risquent de provoquer une diminution des fonctions métaboliques, et par conséquent, une accélération du vieillissement qui peut aller jusqu'à 10 ans !

Par exemple, une étude a montré que les télomères des mères d'enfants atteints de maladies chroniques sont beaucoup plus courts que ceux des mères d'enfants sains. Ce raccourcissement des télomères s'observe également chez les personnes ayant été victimes de maltraitance pendant leur enfance, et même chez les nourrissons dont les mères ont subi un traumatisme au cours de leur grossesse !


Ce phénomène est-il réversible ?

Heureusement, il semble que tout ne soit pas définitivement perdu. En effet, certaines pratiques comme le sport ou la méditation stimulent l'activité d'une enzyme (l'enzyme télomérase) dont la fonction est de réparer les télomères dégradés. Plus précisément, ces activités physiques et méditatives permettent de réduire le taux de cortisol libéré en état de stress. Car cette hormone a la particularité d'entraver l'activité de l'enzyme télomérase, et donc d'empêcher son effet protecteur sur les chromosomes. En somme, le cortisol tend à favoriser le vieillissement de notre organisme.

Finalement, pratiquer un exercice physique ou méditer régulièrement est un excellent moyen de se préserver des effets du stress, et donc de rester jeune !


Inspiré des travaux de Sonja Entringer, d'Elissa Epel et d'Elizabeth Blackburn.



A lire également :