Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > La toxoplasmose pourrait modifier la personnalité !


Auteur :


La toxoplasmose pourrait modifier la personnalité !


La toxoplasmose peut modifier la personnalité de ceux qui en sont atteints.La toxoplasmose est une infection très répandue, aussi bien chez les animaux que chez l'homme. En effet, environ trois milliards d'individus sont contaminés par ce parasite. Par exemple, en France, une personne sur deux est infectée, et ce taux peut atteindre 95% dans certains pays.

Aussi, la toxoplasmose a longtemps été considérée comme inoffensive (sauf pour les fœtus), jusqu'à ce que des chercheurs observent d'étranges comportements chez des rongeurs contaminés par le toxoplasme (ou Toxoplasma gondii)...


Comment le toxoplasme agit-il sur le comportement de son hôte?

En fait, une fois inséré dans l'organisme d'un animal, ce protozoaire parviendrait à manipuler de façon insidieuse l'activité cérébrale et l'expression des gènes de son hôte, avec pour conséquence une modification de son comportement. Par exemple, chez les rongeurs, le toxoplasme fait disparaître la peur des chats, causant ainsi leur perte. Il en va de même pour les chimpanzés infectés par ce parasite, qui se sentent alors attirés par les léopards ou autres félins, les conséquences étant tout aussi fatales...

On peut alors se demander: pourquoi une attirance pour les félins? Parce que, pour des raisons encore inconnues, ce n'est que dans l'intestin du félin que le toxoplasme peut se reproduire de façon sexuée. Le félin, notamment le chat, est donc l'hôte ultime de ce microbe.


Qu'en est-il chez l'homme?

Chez les êtres humains, le toxoplasme semble également altérer la personnalité! En effet, des études ont montré que les hommes contaminés sont en moyenne plus introvertis, suspicieux et rebelles que les autres hommes. Au contraire, les femmes infectées s'avèrent plus extraverties, confiantes et soumises que les autres femmes.
En outre, il semble que les personnes contaminées par le toxoplasme présentent des temps de réaction supérieurs aux individus sains. D'ailleurs, des chercheurs ont montré que les hommes infectés par ce protozoaire et ayant un groupe sanguin négatif, étaient six fois plus souvent impliqués dans des accidents de la route que les autres hommes.

Ainsi, le toxoplasme a un redoutable pouvoir de manipulation. On suppose même qu'il serait impliqué dans l'expression de certaines psychoses, notamment la schizophrénie, même si de nombreux autres facteurs sont également en cause...


Inspiré des travaux de Bill Sullivan, de Gustavo Arrizabalaga, de Joanne Webster, de Clémence Poirotte, de Jaroslav Flegr et de Fuller Torrey.



A lire également :