Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par R > La définition de reconnaissance


La définition de Reconnaissance


La reconnaissance désigne une activité mnésique dans laquelle un individu, se trouvant en présence d'une nouvelle occurrence d'un stimulus ou d'une représentation déjà rencontrée précédemment, juge qu'il s'agit du même élément.
Ce phénomène concerne deux occurrences d'un même élément. On considère généralement que le processus de base en est la comparaison et l'appariement de la seconde occurrence avec la trace en mémoire de la première.


La reconnaissance en éthologie

En éthologie, la reconnaissance correspond à l'identification par un animal d'un autre animal de la même espèce. La vie sociale et la recherche du partenaire sexuel impliquent la capacité pour les animaux d'identifier les individus conspécifiques et de mesurer, en faisant intervenir des mécanismes internes, les degrés de parenté qui les séparent d'eux. À cette reconnaissance des apparentés s'ajoute le plus souvent la discrimination qui se traduit par un traitement sélectif tributaire lui aussi du degré de parenté.
Le processus de reconnaissance est un phénomène universel rencontré depuis les organismes unicellulaires jusqu'à l'être humain. Il peut être basé sur la localisation spatiale qui veut que tout individu se trouvant dans le nid soit considéré comme apparenté. Plus souvent la reconnaissance est fondée sur l'identification de signaux portés par les individus. Ces signaux peuvent être appris pendant la vie immature de l'animal selon un phénomène proche de l'empreinte. On parle alors de reconnaissance par association ou familiarisation. Une reconnaissance dite allélique, sans expérience préalable et faisant appel à une image de référence innée, est aussi possible. Quant aux signaux, ils peuvent être issus de l'environnement, comme l'odeur du nid, ou être de nature génétique.


La fausse reconnaissance

Il s'agit d'un trouble de l'identification perceptive. Elle se caractérise par le fait que l'individu a l'impression de reconnaître des personnes différentes de celles qui sont réellement dans son champ de perception ou des personnes qui lui sont familières au lieu de celles, étrangères, qui se présentent à lui. Il peut donc, surtout dans ce dernier cas, s'agir d'une paramnésie. Mais, plus souvent, c'est un état confusionnel chronique qui en est responsable. Celui-ci s'associe éventuellement à des troubles de la mémoire comme dans la psychose de Korsakov.
Dans d'autres cas, la fausse reconnaissance est délirante et peut se manifester sous quatre formes différentes:

  • Le syndrome de sosies (ou illusion des doubles).
  • Le syndrome de Fregoli: le patient croit reconnaître son même persécuteur dans les personnages les plus divers qu'il peut rencontrer.
  • Le syndrome d'intermétamorphose ou de croyance en la transformation d'une personne étrangère en une autre très proche du patient.
  • Le délire du double: l'individu se croit persécuté par sa propre image spéculaire.

Autres termes psychologiques :