Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Le bonheur vient en marchant...


Le bonheur vient en marchant...


La marche est un excellent moyen, simple et écologique, de stimuler nos émotions positives et ainsi d'améliorer notre humeur.Le sport est un excellent moyen d'entretenir sa santé physique, mais aussi mentale. En effet, de nombreuses études ont montré que l'activité physique permet de ralentir le déclin cérébral lié au vieillissement et de se préserver de la survenue de nombreuses pathologies telles que le diabète, le cancer, etc...
Mais outre ces effets protecteurs, il semble que l'exercice physique ait également des effets psychologiques! C'est notamment le cas de la marche.


La marche influencerait notre humeur?

Récemment, des chercheurs se sont intéressés aux effets psychologiques de la marche. Et les résultats de leur étude révèlent qu'effectivement, le fait de marcher induit un ressenti émotionnel positif et agréable, et ce même dans des conditions ennuyeuses comme, par exemple, marcher sur un tapis roulant.
Ainsi, la marche s'avère une source d'émotions positives, écologique et accessible à tous. Sans compter que si la marche seule renforce le bien-être émotionnel, ses bienfaits sur l'humeur doivent être décuplés lorsqu'elle est combinée à d'autres facteurs, comme un temps ensoleillé, un beau paysage, la présence d'amis, etc...


La marche pourrait-elle soigner un mal-être?

Si la marche stimule les émotions positives, en revanche, elle peine à réduire les émotions négatives préexistantes. Par exemple, le simple fait de marcher ne suffit pas pour corriger un manque de confiance en soi. Pour cela, une intervention plus directement psychologique est nécessaire. Néanmoins, la marche pourrait être particulièrement bénéfique chez les personnes dépressives ou anxieuses. Aussi, pourquoi ne pas proposer des consultations psychologiques qui se dérouleraient en marchant, dans des jardins publics par exemple?

Plus généralement, plutôt que de chercher à épargner nos efforts en utilisant des trottinettes électriques, en se faisant livrer un repas plutôt que de sortir déjeuner, en envoyant un mail à ses collègues plutôt que de se déplacer pour discuter avec eux, etc... nous profiterions davantage des effets positifs de la marche.


Inspiré des travaux de Christophe André, de Zlatan Krizan et de Jeffrey Conrath Miller.



A lire également :