Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Soleil et bonne humeur

(Mise à jour: Mai 2014)

Auteur :


Soleil et bonne humeur


Un temps ensoleillé change notre vision du monde et notre comportement de manière positive. Nous somme alors plus joyeux, plus ouverts, plus souriants...Bien que parler de la pluie et du beau temps soit une discussion des plus banales, c'est aussi une des plus récurrentes et universelles; et ce n'est certainement pas sans raison... En effet, si le soleil tient une place si importante dans notre quotidien, c'est parce qu'il embellit la vie et donne du baume au cœur. C'est en tout ce que la plupart des gens semble ressentir.


Quelles sont plus précisément les influences du soleil sur nos comportements?

Le soleil agit sur de nombreux domaines de la vie quotidienne, et ce, quelque soit la température, le vent, la pression atmosphérique.... Voici ses effets principaux:

  • Il favorise le comportement d'entraide: par exemple, les automobilistes prennent plus facilement des auto-stoppeurs, les clients donnent de plus gros pourboires au restaurant...
  • Il augmente la bonne humeur: par temps ensoleillé, les gens se sentent plus enthousiastes, plus curieux, plus déterminés... et moins fatigués, irritables, tristes...
  • Il nous rend plus souriants: les gens rendent plus souvent un sourire qu'on leur adresse par beau temps que par temps nuageux ou pluvieux.
  • Il affecte certaines prises de décisions: par exemple, par temps clair et ensoleillé, le choix d'une orientation professionnelle ou universitaire repose davantage sur des paramètres relatifs à des activités ludiques, sportives ou artistiques.

En somme, le soleil a bel et bien une influence positive sur notre comportement et nos états d'âme.


Tout le monde est-il concerné par ces bienfaits du soleil?

Hélas, non... Certaines personnes ressentent les effets inverses à ceux évoqués plus haut, lorsque le soleil est au zénith. Plus précisément, par temps ensoleillé, ces individus présentent une humeur irritable; ils se sentent angoissés, fatigués...
Bien que minoritaires, ces personnes représentent tout de même 20% de la population adolescente (on ignore encore leur proportion dans la population générale). Ces personnes, fâchées avec le soleil sont appelées des Sun haters, en opposition aux Sun lovers pour qui le soleil est une véritable source de bonheur et d'énergie.


Inspiré des travaux de Nicolas Guéguen.



A lire également :