Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par S > La définition de sénilité


La définition de Sénilité


La sénilité correspond à une diminution pathologique des facultés physiques et surtout psychiques, due à la vieillesse.


La psychopathologie de la vieillesse

Sur le plan psychiatrique, la sénilité fait suite à la présénilité et à l'involution psychique, et va donc regrouper toute la psychopathologie de la vieillesse:

  • Les démences séniles.
  • Les processus délirants apparaissant tardivement (la paranoïa de Karl Kleist et les paraphrénies séniles).
  • Les psychoses maniaco-dépressives avec en particulier des dépressions chroniques à forme hypocondriaque et à forme pseudodémentielle.
  • Les processus confusionnels et oniriques hallucinatoires accompagnant souvent les troubles du sommeil si fréquents chez les vieillards.
  • Les brusques décompensations anxieuses et confuses, à la suite de réactions émotionnelles insurmontables, comme le sont les défaillances psychiques.
  • Le vieillissement d'allure démentielle, appelé autrefois vésanique, des psychoses et des schizophrénies chroniques de l'âge adulte.

À ces troubles psychotiques on peut ajouter certaines névroses du vieillard qui ne sont le plus souvent que des formes aggravées de l'affection névrotique dont il souffrait déjà antérieurement. Elles peuvent prendre l'aspect d'une régression chronique de type puérilisme sénile, ou d'une régression aiguë assez proche de certaines défaillances psychiques et s'accompagnant parfois de manifestations hystériques.


La sénilité au plan sanitaire

Il faut savoir que la psychiatrie du vieillard a pris une importance considérable et préoccupe beaucoup les autorités sanitaires depuis que l'on a constaté, à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, une augmentation progressive du nombre des personnes âgées hospitalisées dans les hôpitaux psychiatriques. Le mouvement ne s'est stabilisé qu'à partir de 1968, lorsqu'on a enfin abordé le problème de la prévention des troubles mentaux chez le vieillard et qu'on y a, peu à peu, apporté des solutions, grâce au travail thérapeutique communautaire avec le maintien de la personne âgée à son domicile le plus longtemps possible.
Cela a été rendu possible par la politique sanitaire de secteur psychiatrique et la création de centres de soins spécifiques gérontopsychiatriques. Cependant il y a encore beaucoup de vieillards condamnés à l'internement à vie ou à des hospitalisations définitives dans des institutions de long séjour qui ne sont pas adaptées à leur état et les excluent pour toujours de leurs anciennes attaches familiales et sociales.


Autres termes psychologiques :