Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par V > La définition de vieillesse


La définition de Vieillesse


La vieillesse désigne la dernière période de la vie, correspondant à l'aboutissement normal de la sénescence.


Vieillesse versus sénilité

Le terme vieillesse s'oppose parfois à celui de sénilité, qui en serait l'aspect pathologique. Mais il faut bien reconnaître que l'extrême vieillesse ne se distingue en rien de la sénilité. En revanche, il est certain que la vieillesse apparaît et va s'aggraver plus ou moins vite selon les individus. Aussi, la gérontologie différentielle a longuement étudié les causes et facteurs de ces différences.


L'âge de la vieillesse

Pour l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.), l'âge moyen s'étend de 45 à 59 ans, celui des personnes âgées de 60 à 74 ans, celui des vieillards de 75 à 90 ans et celui des grands vieillards au-delà de 90 ans. Dans les conceptions médico-sociales françaises actuelles, on parle plutôt de troisième âge à partir de 65 ans, âge de la retraite, et de quatrième âge à partir de 80 ans.
Mais ces chiffres n'ont qu'une valeur très relative puisque tout dépend des processus de sénescence biologique et psychologique. Il ne faut pas oublier que le comportement du vieillard sera surtout fonction de sa personnalité antérieure. Si celle-ci est équilibrée, la personne âgée supportera plus facilement de vieillir et pourra même y gagner si elle sait rester sage. En revanche, les personnalités psychopathiques voient s'accentuer leurs traits caractériels. De nombreuses difficultés avec les vieillards naissent d'un comportement qui est moins la conséquence de leur âge qu'un trait de caractère qui déjà autrefois rendait la vie difficile en leur compagnie.


La vieillesse chez les névrosés et les paranoïaques

Ceux qui ont souffert d'une névrose plus ou moins grave auront une tout autre attitude à l'approche de la vieillesse que les personnalités mûres. Par exemple, ils ne pourront supporter la pensée qu'une certaine résignation est nécessaire. Il n'est pas rare de rencontrer des névrosés qui ont dans leurs rapports avec leurs enfants les mêmes difficultés qu'ils avaient eues, étant jeunes, avec leurs parents. Chez bien des névrosés, les symptômes de leur névrose vont s'accentuer à l'approche de la vieillesse, avec la tendance à rester passifs et à se laisser soigner, en se mettant dans une position de plus en plus régressive.
Parfois, les individus légèrement paranoïaques vont devenir en vieillissant de véritables tyrans domestiques, réagissant par de violentes colères à la moindre frustration, à la plus petite désobéissance de leurs enfants ou de leurs soignants. Ils peuvent aussi se montrer particulièrement agressifs et intolérants vis-à-vis de leur entourage, refusant tout changement, toute innovation en raison de leur misonéisme. Dans les cas plus graves, ils vont présenter de véritables troubles psychotiques du type paranoïa sénile ou paraphrénie tardive.


Autres termes psychologiques :