Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de profondeur


La définition de Profondeur


Dans la perception, le profondeur désigne la dimension perçue correspondant à la distance séparant l'observateur et la source de stimulation.


La perception de la profondeur

La notion de profondeur est analogue à celle de profondeur de champ en optique et particulièrement en photographie. On parle alors de perception de la profondeur pour désigner la distance évaluée entre l'observateur et le stimulus. De là, cette notion tend à devenir synonyme de perception du relief, c'est-à-dire de jugement de tri-dimensionnalité portant sur un objet ou sur une scène visuelle.
Les indices physiologiques de la perception de la profondeur sont:

  • la convergence,
  • l'accommodation,
  • la disparité rétinienne.

D'autres indices, dits picturaux, permettent aussi cette perception.
Ainsi, l'essentiel des informations relatives à la profondeur est fourni par la vision, car la diminution de l'intensité du son avec l'éloignement de sa source est un indice imprécis et peu puissant et les indices tactiles et proprioceptifs sont utilisables seulement dans un faible rayon d'action. Les indices visuels sont d'inégale valeur. Les plus anciennement connus (la disparition rétinienne, la convergence binoculaire et l'accommodation visuelle), ne fonctionnent que pour des distances inférieures à 20 mètres et avec une large marge d'imprécision. La taille familière des objets, les effets d'interposition, les perspectives constituent des références acquises. La parallaxe des mouvements de la tête est un indice puissant qui nous renseigne sur la situation relative des objets en vision binoculaire et monoculaire. Enfin, dans un environnement normal, c'est-à-dire constitué par des surfaces hétérogènes, les gradients de densité de texture optique fournissent toute l'information nécessaire à la perception de l'éloignement.


La profondeur au plan développemental

À l'exception des références acquises, tous les indices d'éloignement sont utilisés très précocement. La vision binoculaire est fonctionnelle dès les premiers jours, l'accommodation dès le milieu du deuxième mois. Des informations contenues dans la texture optique sont prises en compte dès la naissance (par exemple, la distinction entre surfaces homogènes et hétérogènes). Une différence entre un plan fronto-parallèle et un plan incliné apparaît à 2 mois, de même que celle entre le plat et le volume. Enfin, à 3 mois, on trouve une différenciation entre concavité et convexité.
On ne peut pas fixer le moment exact où l'enfant a le sentiment de profondeur mais il manifeste à quelques jours des réactions d'approche et d'évitement en fonction des variations d'éloignement d'un objet. La perception de la profondeur a beaucoup été étudiée à l'aide du dispositif expérimental de la falaise visuelle.


Autres termes psychologiques :