Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de potentiel


La définition de Potentiel


En neurobiologie, le potentiel désigne la différence de potentiel électrique de part et d'autre d'une membrane cellulaire nerveuse ou musculaire ou entre deux points du corps et générée par le tissu nerveux ou musculaire.


Le potentiel de repos

On appelle potentiel de repos la différence de potentiel permanente existant entre l'intérieur et l'extérieur d'une cellule. Le neurone au repos c'est-à-dire en l'absence de toute stimulation est, comme toute cellule vivante, polarisé. Pour les cellules nerveuses et les cellules musculaires, la valeur du potentiel de repos, ou potentiel de membrane, est comprise entre 60 et 100 V. Le signe - indique que l'intérieur est négatif par rapport à l'extérieur.


Le potentiel d'action

On appelle potentiel d'action la dépolarisation membranaire qui se propage de proche en proche le long de l'axone sans affaiblissement. Cette réponse, qui dure de 1 à 3 millisecondes, représente la composante électrique de l'influx nerveux. Elle est caractéristique des éléments excitables.
Le potentiel d'action de la fibre nerveuse obéit à la loi du tout ou rien. Ainsi, son amplitude est d'emblée maximale. Par contre, dans un nerf, il se produit un phénomène de recrutement de fibres au fur et à mesure que l'intensité de stimulation augmente, de sorte que l'amplitude du potentiel d'action enregistré croît jusqu'à un maximum. L'excitabilité de la fibre nerveuse est modifiée après l'émission d'un potentiel d'action.


Le potentiel postsynaptique

On appelle potentiel postsynaptique un potentiel électrique enregistrable de part et d'autre de la membrane synaptique d'une cellule nerveuse en réponse à la libération d'un neuromédiateur dans la fente synaptique. Dans le cas d'un neuromédiateur excitateur, ce potentiel local consiste en une dépolarisation membranaire (potentiel postsynaptique excitateur, ou P.P.S.E.), susceptible d'engendrer un potentiel d'action. En revanche, un neuromédiateur inhibiteur provoque une hyperpolarisation (potentiel postsynaptique inhibiteur, ou P.P.S.I.).


Le potentiel évoqué

On appelle potentiel évoqué la réponse électrophysiologique d'une population de neurones consécutive à l'impact d'un stimulus sur l'organisme. Un potentiel évoqué comprend habituellement plusieurs composantes et sa durée s'exprime en dizaines ou en centaines de millisecondes. Le recueil de la réponse s'effectue par l'intermédiaire de macroélectrodes. La source de stimulation peut se trouver à l'extérieur, à la surface ou à l'intérieur de l'organisme.
Chez l'être humain, on enregistre le plus souvent les potentiels évoqués corticaux après stimulation d'une modalité sensorielle en plaçant les électrodes de réception au niveau du cuir chevelu. Ces enregistrements fournissent des données utiles sur le fonctionnement du cerveau de l'homme sain ou atteint de troubles neurologiques.


Le potentiel chez les béhavioristes

Le potentiel désigne un type de variable hypothétique béhavioriste, qui était supposée déterminer le comportement. La notion de potentiel est très proche de celle de comportement et, en somme, équivalente à celle de possibilité de comportement. Elle a été utilisée durant la période béhavioriste, en particulier dans la théorie de Clark Hull.
On appelait potentiel de réaction (ou potentiel excitatif) la variable hypothétique qui, dans cette théorie, était désignée par SER. Elle était supposée déterminer l'apparition de la réponse et sa vigueur. Un comportement avait lieu dès que le potentiel de réaction correspondant était supérieur à une certaine valeur, dite seuil de réaction. La vigueur de ce comportement dépendait de la valeur du potentiel de réaction.
On appelait potentiel inhibitif la variable hypothétique qui, dans la même théorie, était supposée déterminer l'empêchement d'une réponse ou contribuer à la diminuer. Le potentiel inhibitif était à soustraire du potentiel de réaction pour donner une somme algébrique, le potentiel net, dont dépendait la réponse.


Autres termes psychologiques :