Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par M > La définition de modelage


La définition de Modelage



Le modelage par conditionnement

Le modelage correspond à une élaboration progressive par conditionnement, grâce à l'utilisation d'une séquence adéquate de renforcements positifs, d'une habileté complexe. Cette technique a été découverte par Burrhus Frederic Skinner. Elle s'apparente au dressage.
Tout d'abord, on renforce, en partant de comportements au hasard, celui qui semble le moins éloigné du comportement visé et on le rend ainsi plus fréquent. Un nouveau comportement provisoire a donc été créé. Ensuite, en profitant de la marge de variations qui se crée spontanément autour de ce comportement nouvellement formé, on renforce désormais un comportement plus proche que le précédent du comportement visé et on cesse de renforcer celui qu'on renforçait antérieurement. Ainsi, on fait progressivement évoluer le comportement émis par l'animal et on le rend plus complexe.
Par ailleurs, il est possible par ce moyen de faire acquérir à des animaux des habiletés motrices très compliquées. Il est également important de noter que Le modelage n'utilise que des renforcements positifs (des récompenses).


Le modelage par apprentissage

Il s'agit d'un processus d'acquisition d'un comportement par l'observation d'un modèle. Cette notion de modelage a été proposée par Albert Bandura pour désigner une forme particulière d'apprentissage qu'il considère comme centrale dans le développement humain: l'apprentissage par observation. En effet, dans ses expériences avec Walters et d'autres collaborateurs, il montre que les enfants peuvent apprendre de nouveaux comportements par la simple observation, sans que ceux-ci soient renforcés par une récompense ou par le constat que ce comportement est encouragé. Ils apprennent même dans le cas où le comportement est blâmé ou puni. Ce n'est donc pas la récompense, ni le renforcement qu'elle suscite, qui rend compte de l'apprentissage des conduites.
En revanche, l'influence du renforcement joue sur la reproduction de la conduite apprise. C'est-à-dire que l'enfant utilisera ou non son nouvel acquis suivant la conséquence probable. Ainsi, l'acquisition et la réalisation d'un comportement se trouvent distinguées. De plus, ce qui est spécifique du processus de modelage est que l'acquisition peut se réaliser sans répétition instantanée et que la mise en pratique se fait parfois longtemps après et sans erreurs. C'est pourquoi ce type d'apprentissage est indispensable dans les situations où les erreurs sont susceptibles d'avoir des conséquences coûteuses pour l'organisme, voire fatales.
Par ailleurs, selon Bandura, du fait que l'apprentissage porte sur la construction de classes de solutions à un type de problèmes, ce processus permet d'expliquer l'acquisition de langues, de coutumes, de pratiques sociales et politiques, etc... Ainsi, cet auteur distingue nettement le modelage de l'imitation, qu'il définit comme l'exacte reproduction d'un comportement modèle. Au contraire, dans le cas du modelage, on extrait des règles générales sur la façon d'agir sur l'environnement et on met le comportement observé en pratique quand on veut obtenir un certain type d'effet. Ainsi, le modelage offre une explication au développement de divers types de rôles durant l'enfance, parmi lesquels les rôles sexués.
Enfin, le modelage peut être induit par le modèle ou se produire sans incitation. Aussi, certains praticiens l'utilisent dans le traitement de l'anxiété et des phobies. En effet, dans le cadre de la théorie du modelage, observer quelqu'un produire des comportements différents des siens, dans des conditions analogues, devrait permettre de réduire des symptômes.


Autres termes psychologiques :