Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > Quand le monde devient statique...

(Mise à jour: Décembre 2015)

Auteur :


Quand le monde devient statique...


Percevoir les mouvements autour de soi semble tout à fait naturel. Pourtant, certaines personnes n'y parviennent plus. Ainsi, leur vie est devenue très étrange et très dangereuse. Par exemple, des voitures apparaissent soudainement sur la route alors qu'elles s'apprêtent à traverser, le café semble se figer lorsqu'elles le versent dans une tasse, les personnes qui les entourent apparaissent et disparaissent d'un instant à l'autre, etc...

En fait, c'est comme si ces patients percevaient le monde à la lumière stroboscopique. En fait, ce trouble de la vision correspond à une agnosie visuelle du mouvement, nommée akinétopsie.


Mais d'abord, comment percevons-nous le mouvement?

Pour comprendre les causes de l'akinétopsie, il est important de comprendre comment nous percevons le mouvement, car celui-ci n'est pas perçu directement par nos yeux. En effet, nos yeux ne voient qu'une séquence de clichés, un peu à la façon une projection cinématographique.... C'est en fait notre cerveau qui crée la sensation de mouvement.
Il y parvient en reliant les images de chaque saccade oculaires, de manière à donner une impression de fluidité. En effet, le défilement des clichés fournis par les saccades est très rapide (de l'ordre de 24 images par seconde), ce qui crée l'illusion du mouvement.

L'akinétopsie correspond à une agnosie visuelle du mouvement. Elle se caractérise par la sensation d'un monde figé.Cette aire visuelle du cerveau, qui rend possible l'impression de mouvement, est appelée l'aire V5. Elle se situe au niveau du cortex temporo-parietal.


Quelles sont les causes de l'akinétopsie?

L'akinésie est généralement due à une lésion au niveau de l'aire V5 du cortex temporo-parietal. De telles lésions surviennent généralement suite à un accident vasculaire cérébral (AVC). Plus précisément, un AVC pourrait provoquer une interruption de la circulation sanguine dans cette zone temporo-parietale du cerveau, endommageant alors les neurones ce cette aire.
De fait, si l'aire V5 est lésée, elle n'est plus en mesure de traiter correctement les images fournies par les saccades oculaires. Plus précisément, au lieu de traiter environ 24 images par seconde, elle ne va renouveler les clichés qu'épisodiquement. Ainsi, les patients ne perçoivent que des images statiques et ont alors la sensation d'un monde figé.

Par ailleurs, ce trouble étant extrêmement rare, il est peu étudié, et il n'existe encore aucun traitement contre l'akinétopsie.


Inspiré des travaux de Mattia Maccarone, de Semir Zeki et de Josef Zihl.



A lire également :