Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par V > La définition de vésanie


La définition de Vésanie


La vésanie correspond à un égarement, un dérèglement de l'esprit.


L'histoire de la vésanie

A partir de 1850, ce terme ancien a été progressivement remplacé par celui de psychose. Il a surtout été utilisé par William Cullen, puis par Philippe Pinel, dans la description de l'ordre des vésanies ou des égarements de l'esprit non fébriles (Nosographie philosophique, 1798). Ce dernier comprenait alors l'hypocondrie, la mélancolie, la manie et l'hystérie.
Mais, dès 1799, Pinel en retirait l'hypocondrie et l'hystérie pour donner sa classification quasi définitive des vésanies, telle qu'on la retrouvera dans son Traité médico-philosophique sur l'aliénation mentale (1809). Cette classification comprend:

  • La mélancolie (ou délire sur un seul objet).
  • La manie avec fureur mais sans délire.
  • La manie avec délire général.
  • La démence (ou abolition de la pensée).
  • L'idiotisme (ou oblitération des facultés intellectuelles ou affectives) naturel ou acquis.

Par la suite, cette classification fut modifiée par ses élèves. Ainsi, Jean-Étienne Esquirol créa, à partir de la mélancolie, le groupe des monomanies, et Étienne-Jean Georget, fit de l'idiotisme acquis la stupidité.
Jusqu'à la fin du XIXe siècle, on qualifia de l'adjectif vésanique certains états d'affaiblissement psychique ou d'asilisme apparaissant dans la période tardive de l'évolution des psychoses chroniques, appelés sans nuance démences vésaniques.


Autres termes psychologiques :