Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par E > La définition de étayage


La définition de Étayage


En psychanalyse, l'étayage correspond à une modalité d'intrication des pulsions sexuelles aux pulsions d'autoconservation.


La notion d'étayage selon Freud

La notion d'étayage est indissociable de la théorie pulsionnelle de la sexualité. Dès les Trois Essais sur la théorie de la sexualité (1905), Sigmund Freud explique comment les pulsions partielles sont liées à certaines fonctions vitales qui leur servent de support, d'autant mieux qu'à l'origine, elles ont en commun les mêmes sources et les mêmes objets. Ainsi, la satisfaction de la pulsion orale s'appuie sur la satisfaction alimentaire liée aux besoins de nutrition. Ce n'est qu'au moment de l'activité autoérotique que les pulsions sexuelles tendent à se désintriquer des pulsions d'autoconservation.
La notion d'étayage intervient également dans le choix d'objet. L'individu élira certains objets d'amour en référence métonymique aux personnes qui ont originellement fourni les premiers objets de satisfaction des fonctions d'autoconservation, lesquels étaient aussi les premiers objets sexuels. Il s'agit du choix d'objet par étayage.
Enfin, l'étayage permet de saisir le mode d'organisation de certains symptômes. L'organe qui supporte à la fois le processus de satisfaction des pulsions sexuelles et des pulsions d'autoconservation constituera le lieu privilégié de l'éclosion d'un symptôme lorsque ces deux types de pulsions s'opposeront à la faveur d'un conflit psychique.


Autres termes psychologiques :