Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de catatonie


La définition de Catatonie


La catatonie désigne un état pathologique de la psychomotricité. Elle se caractérise par une perte de la spontanéité et de l'initiative motrices, l'inertie et le négativisme.


Les caractéristiques de la catatonie

La catatonie est un comportement moteur plus ou moins permanent qui ne répond pas d'une manière adaptée aux stimulations du milieu. Elle s'accompagne souvent d'impulsions et de stéréotypies gestuelles (maniérisme, tics de balancement) ainsi que de catalepsie (maintien d'attitudes avec raideur et impression de flexibilité cireuse).
Par ailleurs, on distingue deux formes de catatonie:

  • La forme mélancolique (ou périodique).
  • La forme schizophrénique: dans cette forme, la catatonie peut se transformer brusquement en agitation et violence impulsive catatoniques.

L'histoire de la catatonie

La catatonie a d'abord été décrite par Karl Kahlbaum, en 1874, comme folie de tension ayant une évolution en quatre phases successives (mélancolique, maniaque, confuso-stuporeuse et démentielle).
Elle fut ensuite intégrée par Emil Kraepelin, en 1899, dans le cadre de la démence précoce, dont elle devient la forme catatonique. Comme celle-ci apparaît souvent chez les malades jeunes, avec une phase dépressive et négativiste particulièrement prolongée, on parlera de forme hébéphréno-catatonique.
Quelques années plus tard, cette forme clinique est ainsi reprise par Eugen Bleuler dans sa schizophrénie.
Enfin, Philippe Chaslin fit de la catatonie une folie discordante motrice type, et Henri Baruk et De Jong décrirent, en 1928, des catatonies expérimentales, toxiques et infectieuses.
Par ailleurs, certaines drogues hallucinogènes ont permis à des expérimentateurs de produire une pharmacocatatonie (L.S.D., cannabis). Mais la catatonie est avant tout une forme clinique de la schizophrénie. Elle est devenue plus rare avec les progrès de l'assistance psychiatrique. Pour beaucoup de psychiatres, elle ne serait que l'expression d'une régression à un stade psychoaffectif et psychomoteur très archaïque, avec des attitudes fœtales effectivement fréquentes chez les malades catatoniques.


Autres termes psychologiques :