Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par V > La définition de vigilance


La définition de Vigilance


La vigilance correspond à un état d'éveil. Au plan comportemental, elle est la conséquence des différents niveaux d'activités cérébrales et elle permet à l'individu d'être prêt à toute stimulation ayant pour son vécu quotidien une importance particulière.


L'histoire de la vigilance

En 1923, Henry Head introduisit la notion de vigilance en neurologie. Il supposait que l'on pouvait définir différents états du fonctionnement nerveux, ayant chacun une certaine valeur adaptative au plan du comportement. Pour Head, la vigilance recouvre à la fois l'état fonctionnel du système nerveux et le niveau d'efficacité comportementale qui lui correspond. Ainsi, il est préférable de parler de niveaux de vigilance. Le niveau de vigilance le plus bas correspond au sommeil profond, le plus élevé à un état d'excitation extrême. Aussi, le passage d'un niveau de vigilance au niveau supérieur nécessite une activation nerveuse.
La notion de vigilance se rapporte à l'efficience physiologique générale du système nerveux. Cette efficience peut se représenter par des décharges optimales dans les réseaux neuroniques de l'ensemble du cortex cérébral, ainsi constamment activés, particulièrement dans les états d'éveil et d'alerte.
Par ailleurs, il est important de ne pas confondre la notion de vigilance et celle d'attention. En effet, un comportement attentif requiert, dans une situation donnée, un certain niveau de vigilance pour que la performance soit optimale. Ainsi, un niveau inférieur ou supérieur entraînera une performance moins bonne.


Les tests physiologiques et subjectifs

Plusieurs outils sont utilisés pour apprécier le niveau de vigilance d'un individu à un moment donné. En effet, outre le recueil d'indices physiologiques tels que l'activité électroencéphalographique, le tonus musculaire, le rythme cardiaque, etc..., les chercheurs emploient volontiers deux autres tests:

  • Le test itératif d'endormissement: il consiste à proposer à l'individu de s'endormir à différents moments au cours de la journée. Ainsi, une latence courte d'apparition du stade 1 de sommeil est l'indicateur d'une propension à dormir et donc d'un bas niveau de vigilance.

  • Le questionnaire d'auto-estimation de la vigilance: deux formes ont été élaborées: d'une part, la Stanford Sleepiness Scale, où l'individu estime son niveau de somnolence sur une échelle en 7 points, et d'autre part, l'échelle de Thayer, qui comporte 19 adjectifs pour lesquels l'individu doit dire s'ils correspondent plus ou moins à son état et qui, après cotation, donne un niveau subjectif de vigilance.

Les tests psychologiques

En expérimentation, les psychologues utilisent plusieurs tests de vigilance:

  • Le test des carrés type René Zazzo: il s'agit d'un test de reconnaissance qui évalue l'attention sélective et aussi le temps de réaction. Les formes à reconnaître sont des carrés agrémentés d'un trait sur leur périmètre extérieur, soit perpendiculaire au milieu d'un des quatre côtés, soit en prolongement de la diagonale d'un des quatre angles. La tâche consiste à appuyer le plus vite possible soit sur la touche oui, soit sur la touche non dès que l'on a identifié le signe apparu sur l'écran, qu'un nouveau signe vient remplacer immédiatement après la réponse.

  • Le test des classements de chiffres: il s'agit d'un test de raisonnement numérique appréciant la vigilance et la concentration intellectuelle. Il consiste à classer dans l'ordre croissant des séries de chiffres présentées sur l'écran dans un ordre aléatoire.

  • Le test du Batman: il s'agit d'un test qui explore l'attention et le temps de réaction dans une tâche mettant en jeu la latéralisation. Plus précisément, un bonhomme se présente avec un drapeau rouge dans une main, un drapeau bleu dans l'autre. Il faut alors reconnaître dans quelle main il tient le drapeau de la même couleur que le socle sur lequel il est placé. Le bonhomme se présente soit la tête en haut, de dos ou de face, soit la tête en bas, de dos ou de face.

  • Le test taches-sons: il s'agit d'un test de charge mentale explorant à la fois l'attention, la mémoire visuelle et la mémoire auditive en situation de surcharge d'information. Le test consiste à repérer, parmi une population de N petites taches rectangulaires de dimensions et de couleurs variables apparaissant une à une à des endroits divers de l'écran, où elles subsistent, celles qui ont été précédées d'un signal composé d'un nombre variable de sons brefs. Le patient doit répondre par le clavier aux deux questions relatives à la couleur de la tache et au nombre de sons du signal.

Les troubles de la vigilance

Les troubles de la vigilance apparaissent au moment de l'endormissement et pendant le sommeil. Ils apparaissent également sous l'effet de nombreuses drogues et médicaments psychotropes.
Les troubles de la vigilance sont aussi la conséquence de multiples lésions du cerveau et, en particulier, des traumatismes du tronc cérébral. Aussi, on distingue:

  • des états de confusion,
  • des états d'obtusion,
  • des états d'obnubilation,
  • des états d'ivresse,
  • des états de syncope,
  • des états de coma.

Autres termes psychologiques :