Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de privation


La définition de Privation


Une privation désigne une procédure expérimentale qui conduit à une absence de consommation, durant une période plus ou moins longue, par rapport aux motivations qui incluent une consommation périodique ou cyclique (faim, soif, sexualité, etc...).


Le temps de privation

On appelle temps de privation le temps écoulé depuis la plus récente satisfaction d'un besoin ou d'une motivation. Cette variable expérimentale pourra être ensuite utilisée comme un indicateur objectif du niveau ou du degré de motivation (pour les motivations qui incluent une consommation périodique ou cyclique).
Un animal qu'on a privé de nourriture durant 24 heures est supposé être à un niveau de motivation alimentaire supérieur à celui qu'on a privé durant 12 heures, ce dernier étant à un niveau plus élevé que celui qui a été privé durant 2 heures. Le résultat général observé à partir de là en matière de motivation est que, plus le temps de privation est élevé, plus le comportement est vigoureux. Le raisonnement théorique complet est en deux temps: « plus le temps de privation est élevé, plus le niveau de motivation est élevé » et « plus le niveau de motivation est élevé, plus le comportement est vigoureux ».


La privation de sommeil

Il s'agit de l'action d’empêcher l’apparition d’un épisode de sommeil. La privation de sommeil peut intéresser l’ensemble du sommeil ou une partie de celui-ci telle que le sommeil paradoxal. Les techniques sont diverses: maintien de l’organisme dans une position interdisant l’assoupissement, drogues excitatrices du système nerveux central, etc...
La privation de sommeil a des conséquences psychologiques d’autant plus importantes qu’elle dure. Elle peut, à terme, entraîner la mort.


La privation sensorielle

Il s'agit de la condition dans laquelle les stimulations sensorielles sont réduites. La privation sensorielle peut résulter, soit d’un appauvrissement de l’environnement expérimental, soit d’un déficit d’une classe de récepteurs sensoriels qui prévient le recueil d’informations dans une modalité donnée.
Chez un organisme en cours de maturation, la privation sensorielle peut empêcher le développement des structures nerveuses spécialisées dans le traitement de certaines classes d’informations et cela de manière irréversible. Chez un organisme mature, la privation sensorielle, comme celle qui est réalisée dans un ganzfeld, conduit à des impressions de perte d’une modalité sensorielle. Des phénomènes hallucinatoires peuvent aussi apparaître.
Par ailleurs, la privation de sommeil a été utilisée comme une forme de torture.


Autres termes psychologiques :