Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par N > La définition de neuropeptide


La définition de Neuropeptide


Un neuropeptide est une molécule protidique impliquée dans le fonctionnement du système nerveux.


La découverte des neuropeptides

Dans des années 1970, des protéines du cerveau et de l'hypophyse dont l'effet reproduisait celui de la morphine (les endorphines) ont été découvertes. Toutefois, l'idée d'une modulation des fonctions cérébrales par des molécules peptidiques avait déjà été suggérée par l'effet d'une ablation du tissu hypophysaire sur l'acquisition des réflexes d'évitement conditionnés chez le rat. Aussi, l'administration des peptides hypophysaires permettait de corriger ce déficit. Ces peptides, notamment l'hormone adrénocorticotrope (ACTH) et la vasopressine, influençaient aussi le comportement des animaux qui n'avaient subi préalablement aucune manipulation expérimentale.
Ce type d'expérience et l'administration de fragments synthétiques reproduisant certaines séquences d'acides aminés des peptides naturels ont conduit à penser que l'effet comportemental de ces composés, connus en majorité pour être des hormones, ne passait pas par leur classique action endocrinienne. En effet, de petits fragments de ces composés, dépourvus de toute action hormonale, exercent une action sur le comportement.
Aujourd'hui, on sait que des hormones hypophysaires et de nombreux autres peptides retrouvés dans les tissus périphériques, comme, par exemple, le tube digestif, peuvent également être synthétisés dans le cerveau. Ils forment des voies de neurotransmission dites peptidergiques, à côté des classiques voies de transmission monoaminergiques.


Les caractéristiques des neuropeptides

Les neuropeptides se caractérisent par le grand nombre d'agonistes possédant une structure similaire. Ces homologies de structures peuvent compliquer la tâche des chercheurs, qui ont recours essentiellement à des méthodes immunocytochimiques et de binding (liaison) à des sites moléculaires pour étudier ces structures nouvelles. Une telle organisation témoigne peut-être de la manière dont l'évolution a réglé le problème de la complexité croissante des systèmes nerveux et endocrinien et de leurs interactions.
Par ailleurs, les neuropeptides et les monoamines sont souvent colocalisés dans les mêmes neurones, et libérés en même temps dans la fente synaptique, comme dans le cas de la dopamine et de la cholécystokinine.


L'effet thérapeutique des neuropeptides

Les neuropeptides étant des neurotransmetteurs, leur éventuel effet thérapeutique a été étudié sur le modèle des psychotropes affectant la neurotransmission monoaminergique. À l'appui de ces hypothèses, des travaux contradictoires ont montré une augmentation ou une diminution du taux d'endorphines dans la schizophrénie.
De nouveaux neuropeptides sont découverts chaque année. Leurs fonctions restent encore mal connues mais pourraient bientôt conduire à une meilleure connaissance du substrat biologique des maladies mentales et à des applications thérapeutiques.


Autres termes psychologiques :