Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Le clignement des yeux: un lien avec l'attention

Avril 2013 (Mise à jour: Septembre 2016)

Le clignement des yeux: un lien avec l'attention


À quoi servent les clignements des yeux? À humidifier les globes oculaires, évidement. Effectivement, mais pas seulement... En effet, une étude récente révèle que les battements de paupières ne jouent pas seulement un rôle physiologique. Ils jouent également un rôle au niveau de la régulation de l'attention.


Comment le fait de cligner des yeux peut-il réguler l'attention?

La mobilisation de notre attention se traduit par une diminution du nombre de battements de paupières, et inversement.Lorsque nous exécutons une tâche qui demande beaucoup de concentration (prononcer un discours, faire un travail minutieux, etc...), certaines zones de notre cerveau s'activent. Il s'agit du lobe pariétal supérieur, ainsi que du champ oculomoteur. Cette mobilisation des ressources attentionnelles se traduit par une réduction de la fréquence des battements de paupière.

Aussi, une fois la tâche terminée, nous pouvons relâcher notre attention. A cet instant, les clignements des yeux augmentent. Plus précisément, en clignant des yeux, notre cerveau active ce que l'on appelle le réseau par défaut (ou vagabondage de l'esprit). Ce réseau neuronal qui s'active par défaut permet alors de reposer notre attention.


Y a-t-il des applications possibles à ce phénomène?

Le fait de pouvoir détecter si une personne est particulièrement concentrée peut effectivement être utile dans certains domaines. Par exemple, cela peut être un moyen pour les services de police pour détecter les mensonges de certains suspects.
En effet, mentir nécessite beaucoup de concentration. De fait, lorsqu'un individu ment, sa fréquence de battements de paupières diminue nettement. Puis, une fois le mensonge terminé, sa fréquence des clignements des yeux s'accélère, afin de reposer son attention.


Inspiré des travaux de Tomoyasu Nakano.



A lire également :