Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par T > La définition de transposition


La définition de Transposition



La transposition perceptive

La transposition désigne un phénomène perceptif en vertu duquel une relation ou une structure, identifiées dans un stimulus complexe, peuvent être retrouvées dans un second stimulus complexe alors que les éléments constitutifs du second sont très différents de ceux du premier.
Les meilleurs exemples de transposition perceptive concernent l'identification d'une mélodie, qui peut facilement être reconnue en dépit du changement des notes individuelles, ou l'identification d'une forme, qui se retrouve en dépit du changement des éléments constitutifs, de la taille, de la couleur, de l'angle de vision, etc... Ce phénomène tient une grande place dans la gestalt-théorie, où il sous-tend la notion d'isomorphisme.


Un apprentissage discriminatif

La transposition désigne également un apprentissage discriminatif qui s'applique aux relations plutôt qu'aux valeurs absolues des stimulus. Un phénomène très voisin peut être retrouvé dans l'apprentissage, particulièrement dans les apprentissages discriminatifs. Supposons qu'un singe ait appris à faire une discrimination entre deux boîtes renversées, l'une gris clair, qu'il soulève toujours parce qu'il trouve sous elle un grain de raisin, et une autre, gris moyen, qu'il ne soulève jamais, parce qu'il n'y a jamais rien trouvé. Que se passera-t-il si on lui présente maintenant deux boîtes dont l'une est semblable et l'autre différente, par exemple gris moyen et gris foncé? S'il choisit celle qui est gris moyen, comme précédemment, c'est une indication que l'animal a appris des valeurs absolues de la variable expérimentale. Ainsi, pour lui, la boîte correcte est celle qui est gris moyen. S'il choisit l'autre, c'est une indication qu'il a opéré une transposition et, par conséquent, un apprentissage relationnel. Ainsi, pour lui, la boîte correcte est ce qu'un humain décrit, au moyen du langage, comme la boîte la plus claire.
Les transpositions sont fréquentes chez le singe. On en trouve aussi des exemples chez des animaux situés plus bas dans l'échelle biologique. Ainsi, Wolfgang Köhler a montré que leur existence est possible chez des poules, et ce fait a alimenté de nombreuses discussions entre les gestaltistes et les béhavioristes. Parmi ces derniers, Kenneth Spence et Clark Hull ont présenté une interprétation de la transposition en termes de généralisation du stimulus et de forces relatives de la tendance à répondre. Cette interprétation rend convenablement compte des faits et a permis des prédictions qui ont été vérifiées.
Toutefois, il n'est pas exclu que le phénomène de transposition puisse relever de processus différents suivant les espèces et les individus concernés. De plus, il est certain que, chez les individus humains (en particulier chez les enfants), l'utilisation du langage facilite la transposition. En effet, des expressions comme plus clair que, ou le plus clair en sont une bonne illustration.


Autres termes psychologiques :