Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par T > La définition de transsexualisme


La définition de Transsexualisme


Le transsexualisme désigne une véritable conviction, quasi délirante, d'appartenir au sexe opposé à celui que la nature lui a donné chez un individu. Celui-ci va donc désirer continuellement et tenter d'obtenir par tous les moyens son changement de sexe.


Les caractéristiques du transsexualisme

Si Jean-Étienne Esquirol avait déjà décrit le cas d'un « homme âgé de 26 ans, d'une taille élevée, d'une belle stature, d'une jolie figure, qui aimait revêtir des habits de femmes [...] et se persuada qu'il était femme et chercha à en convaincre tout le monde, même les membres de sa famille » (1838), ce n'est que vers 1950 que ce syndrome apparaît comme relativement fréquent, dans une population ne présentant pas, par ailleurs, de pathologie mentale manifeste.
Plus précisément, le transsexualisme se manifeste par les symptômes suivants:

  • Un sentiment d'inconfort et d'inadéquation quant à son sexe anatomique.
  • Un désir d'être débarrassé de ses organes génitaux et de vivre comme un individu de l'autre sexe.
  • Une persistance de la perturbation d'une façon continue pendant au moins deux ans.
  • Une absence d'ambiguïté sexuelle organique ou d'anomalie génétique.

En outre, ce syndrome n'est pas dû à un autre trouble mental, comme la schizophrénie.


Le transsexualisme masculin et le transsexualisme féminin

Il est important de distinguer le transsexualisme masculin du féminin:

  • Le transsexualisme masculin: il est cinq à six fois plus fréquent. Les tendances homosexuelles sont souvent manifestées avant la puberté. L'attirance vers certaines professions est habituelle ainsi que la fréquentation de milieux particuliers. L'étape ultérieure habituelle du traitement hormonal est l'existence d'une situation ambiguë et socialement marginale, souvent très prolongée, et peut aboutir à la réalisation de transformations anatomiques par interventions chirurgicales.

  • Le transsexualisme féminin: si les androgènes favorisent les modifications et s'il y a des demandes de transformation anatomique, il n'existe pas de marginalité sociale. Au contraire, une recherche du rôle viril social et professionnel et l'adoption d'une responsabilité sociale et d'un habitus masculin conduisent souvent à une bonne insertion professionnelle.

Le parcours du transsexuel

Au cours de sa trajectoire biographique, le transsexuel n'est presque jamais pris en charge. En effet, le comportement dans l'enfance attire rarement l'attention, pas davantage à la puberté.
Le traitement hormonal représente une étape ultérieure et il est souvent auto-administré. La transformation anatomique n'est pas constante et elle est souvent progressive à l'aide d'interventions mineures encouragées par le conjoint.
La demande de changement d'état civil est l'étape ultime à laquelle tente d'arriver le transsexuel, qui est rarement suivi sur le plan psychothérapique.
Néanmoins, on voit depuis peu s'officialiser les changements d'état civil. Cependant, ces cas restent isolés et une population marginale se développe.


Autres termes psychologiques :