Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par S > La définition de sélection


La définition de Sélection


La sélection désigne l'aspect des activités cognitives par lequel celles-ci retiennent certaines informations et en négligent ou en rejettent d'autres. Ce mot, appliqué à l'information, est équivalent à celui de filtrage, en un de ses sens.


La sélection dans le traitement de l'information

Les activités de saisie de l'information comportent toutes une très grande part de sélection de l'information utile. C'est le cas de la perception et de l'attention, dite sélective. Mais le reste du traitement de l'information inclut également des opérations de sélection. Par exemple, la résolution de problème ne peut s'expliquer sans un choix de l'information pertinente. La mémoire de travail comporte de son côté une sélection entre l'information à conserver et celle qui peut s'effacer. De même, la mémoire à long terme comporte une large part de sélection entre l'information qui est gardée et celle qui est oubliée.


La sélection d'un point de vue différentiel

Il s'agit de l'ensemble des techniques visant à opérer un tri entre des candidats lorsque leur nombre est supérieur à celui des places disponibles et/ ou lorsqu'il est nécessaire de vérifier par des épreuves discriminatoires que le candidat a bien le niveau adapté et les compétences requises. Dans certains cas, les tests sont utilisés dans des procédures de sélection. Ils présentent l'avantage de s'appliquer de façon strictement identique à tous les candidats. Cependant, la question de savoir si la nature des tâches proposées ne défavorisait pas de façon illégitime certaines catégories d'individus a fait l'objet aux États-Unis de débats juridiques et techniques.
Lorsqu'un critère de réussite ultérieur est disponible, on peut valider chacun des tests ou l'ensemble d'une batterie à l'égard de ce critère. L'intérêt présenté par l'utilisation de tests de sélection dépend évidemment de leur validité. Mais il dépend aussi du pourcentage d'individus aptes à satisfaire le critère dans la population générale. Si ce pourcentage est très élevé, l'usage d'une procédure de sélection est sans grand intérêt. En supposant que le critère établisse une dichotomie entre les individus (ceux qui réussissent et ceux qui échouent), on doit considérer sur une population expérimentale (dont tous les membres sont reçus après avoir passé les épreuves de sélection) les proportions de quatre catégories d'individus: ceux qui réussissent et ceux qui échouent, et parmi eux, ceux qui auraient été acceptés d'une part, et ceux qui auraient été refusés d'autre part. Par ailleurs, le coût d'une acceptation erronée et celui d'un rejet erroné sont pris en considération dans l'évaluation de l'intérêt que présente l'usage des tests de sélection.


Autres termes psychologiques :