Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par Q > La définition de quotient


La définition de Quotient



Le quotient de développement (Q.D.)

Il s'agit du rapport entre l'âge du développement et l'âge réel d'un tout petit enfant, multiplié par 100. C'est l'équivalent du quotient intellectuel des tests d'intelligence pour les baby-tests et plus spécifiquement pour le Brunet-Lézine. L'âge du développement est l'âge chronologique moyen des enfants normaux fournissant des réponses équivalentes à celles de l'enfant considéré.
Les échelles de développement destinées aux très jeunes enfants utilisent des observations portant sur la posture, la coordination des gestes, les émissions vocales, les relations avec les personnes, etc... Le résultat global de ces observations peut être exprimé non sous la forme d'un quotient d'intelligence (Q.I.), mais sous celle d'un quotient de développement (Q.D.). Ce Q.D. est calculé selon les mêmes principes que le Q.I. utilisé à des âges ultérieurs.
Par ailleurs, l'utilisation d'une appellation spécifique vient du fait que les tests pour nourrissons ne sont pas prédictifs de l'intelligence ultérieure et sont censés mesurer un développement plus global. Le Q.D. ne constitue pas une appellation aussi générale que celle de Q.I.


Le quotient d'intelligence (Q.I.)

Il s'agit du rapport entre l'âge mental et l'âge réel d'un enfant, multiplié par 100. Les échelles d'intelligence construites sur le modèle de celle d'Alfred Binet et Théodore Simon permettent d'attribuer à un enfant un âge mental, âge chronologique moyen des enfants normaux ayant fourni des réponses équivalentes à celles de l'enfant observé.
Dans la population générale sur laquelle l'échelle est étalonnée, le Q.I. moyen doit donc être égal à 100. Il doit aussi être égal à 100 pour chaque groupe d'âge. Pour que les Q.I. différents de 100 aient la même signification à tous les âges, il faut aussi que la distribution des Q.I. ait la même dispersion à tous les âges. Il est difficile d'obtenir cette homogénéité des échelles de mesure par des ajustements successifs des normes d'évaluation des réponses à chacun des items, comme Lewis Terman a essayé de le faire. C'est pourquoi, à la suite de David Wechsler, on adopte plus souvent la méthode consistant à attribuer des points aux réponses selon un barème précis établi librement, puis à transformer la note globale, ainsi obtenue, en une variable à laquelle on assigne, à chaque âge, 100 pour moyenne et, par exemple, 15 pour écart type. On remarquera que ce Q.I. ne passe plus par l'intermédiaire de l'âge mental.


Autres termes psychologiques :