Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par B > La définition de baby-test


La définition de Baby-test


Chez les nourrissons, le baby-test est l'équivalent des tests d'intelligence des enfants d'âge scolaire.


Les baby-tests de première génération

Les premiers baby-tests ont été élaborés à la fin des années 1920, notamment aux États-Unis. Le pionnier en la matière est Arnold Gesell. Son test, repris et adapté en France par Odette Brunet et Irène Lézine, comporte quatre sous-échelles:

  • Une échelle posturale
  • Une échelle de coordination
  • Une échelle de langage
  • Une échelle sociale-personnelle


Par ailleurs, Nancy Bayley a joué un rôle notable dans le développement des baby-tests. En effet, elle est l'auteur de deux baby-test classique. Elle a également mené des études longitudinales qui ont montré que les baby-tests n'étaient absolument pas prédicteurs de l'intelligence ultérieure.


Les baby-tests de seconde génération

Les auteurs de ces tests se sont donc trouvés confrontés à ce problème et ont tenté d'améliorer cette prévision sans grand succès. Cela a conduit à une interrogation sur ce que mesurent les baby-tests. Pour Brunet et Lézine, ils permettent une évaluation globale du comportement comme équivalent biologique de l'intelligence. C'est pourquoi les auteurs de baby-tests ne calculent pas le Q.I. mais donnent des notes séparées par échelles pour Gesell ou un quotient de développement (Q.D.) pour Brunet et Lézine.
Le succès de la théorie de Jean Piaget a provoqué l'émergence d'une deuxième génération de baby-tests. Ils diffèrent des premiers tant dans leurs méthodes que dans leurs objectifs. Ces tests, mis au point par Casati et Lézine en France, Uzgiris et Hunt aux États-Unis, ne visent plus à mesurer un niveau de référence mais à situer à quel stade piagétien se trouve un bébé.
Toutefois, ces tests assez sont peu utilisés, peut-être à cause du déclin de la théorie de Piaget dans la description du développement des nourrissons, mais aussi à cause des décalages horizontaux. En effet, on parvient à des stades différents suivant l'épreuve considérée. De plus, l'absence de note unique résumant l'épreuve est un handicap, même si l'attribution d'une telle note paraît peu raisonnable.


Les baby-tests de troisième génération

Une troisième génération semble se développer. Ces tests se fondent surtout sur la vitesse d'habituation visuelle (diminution des durées d'exploration) considérée comme vitesse de traitement de l'information.


Autres termes psychologiques :