Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par I > La définition de icône


La définition de Icône


Une icône correspond à un signe qui présente un rapport de ressemblance avec l'objet représenté en vertu d'une analogie avec lui.


L'icône dans la terminologie de Peirce

Le terme icône est employé dans ce sens lorsque l'on se situe dans la terminologie de Charles Peirce, qui oppose les icônes aux symboles, signes conventionnels et arbitraires, et aux indices, signes qui représentent en vertu d'un rapport de contiguïté.
L'exemple le plus caractéristique d'icône est le portrait ou, plus généralement, le dessin ou la photographie. L'utilisation d'icônes dans certains systèmes informatiques a obéi à des préoccupations d'ergonomie cognitive, largement inspirées de la psychologie. Il s'agit, par le moyen de la ressemblance, de faciliter le travail mental de l'opérateur.


L'icône dans les systèmes d'écriture

Dans les systèmes d'écriture, on sait que le mode de représentation initial a été hiéroglyphique, c'est-à-dire iconique. En effet, les hiéroglyphes représentaient d'abord directement les choses et les idées en vertu d'une similarité ou d'une analogie figurative. Ensuite on a accolé des sons (principe du rébus).
Dans les systèmes d'écriture occidentaux, ce qui est représenté, de façon graphophonique et conventionnelle, c'est le mot en tant qu'unité morphologique et non son référent ou son sens. Mais, dans le système d'écriture chinoise contemporaine et dans celui des deux systèmes japonais qui en est tiré, c'est encore une notation issues de la représentation iconique qui est utilisée. Aussi, il est intéressant de noter que des comparaisons expérimentales ont été conduites par des psychologues japonais entre kanji (écriture chinoise) et kana (écriture syllabique), c'est-à-dire entre les deux modes d'écriture, iconique et phonétique, qui coexistent en japonais. Elles n'ont fait ressortir aucune supériorité massive de l'une ou de l'autre représentation.


Autres termes psychologiques :