Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de crise


La définition de Crise


La crise correspond à une rupture violente du processus évolutif, dont la direction se voit soudain masquée, modifiée ou inversée.
La crise marque une discontinuité profonde. La notion englobe également les impressions éprouvées par l'individu qui ne parvient pas à surmonter un conflit. La crise représente alors l'aspect aigu d'une ambivalence. C'est le cas, par exemple, de la crise d'adolescence.


La théorie freudienne de la crise

Certaines théories font de la crise un processus normal de développement. Ainsi, la théorie freudienne affirme que le passage d'un stade à l'autre, dans la construction de la personnalité, ne peut s'accomplir qu'au prix d'une crise caractérisée par l'apparition d'un complexe. Par exemple, la crise d'opposition, qui se situe à 3 ans, serait liée à l'apparition du complexe d’œdipe. Ainsi, les conduites de l'enfant, à cet âge, oscillent simultanément entre des tendances revendicatrices d'autonomie et, d'autre part, des tendances captatives présentant un aspect régressif. Aussi, la description des conduites critiques, polarisées en sens contraires, insiste sur leur aspect irrationnel et sur leur désordre émotif.


Les trois phases de la crise

Par ailleurs, aussi abrupte que paraisse une crise, son déroulement comprendrait, en réalité, trois phases successives:

  • Une phase d'installation: elle marquée par une anxiété déstabilisante.
  • Une phase de maximum (l'acmé), au cours de cette phase, le désordre global ne peut échapper à l'observation, même profane.
  • Une phase de liquidation: la bipolarité se résout progressivement.

Cependant, tous les tenants d'une discontinuité développementale n'acceptent pas d'inscrire la crise comme modalité nécessaire de passage d'une étape à la suivante. Par exemple, Henri Wallon et Jean Piaget ont tous deux récusé le modèle de rupture de pente. Aussi, en qualifiant de critiques certains changements, beaucoup n'ont voulu en retenir que la date et la limitation temporelle précises. D'ailleurs, Sigmund Freud avait lui-même insisté sur cette dimension, qui différencie le normal du pathologique. En effet, il précisait qu'une crise normale a une datation commune pour tous et que c'est la persistance des conduites ambivalentes ou régressives qui est signe de trouble. A l'inverse, l'absence de crise à une période donnée peut avoir des répercussions difficilement surmontables.
Par ailleurs, dans le développement psychique, on a pu distinguer des périodes où prédomine l'expression d'un dynamisme sans équilibre total mais qui, soit par le jeu des alternances fonctionnelles, soit par celui des régulations compensatrices conduit à une stabilité nouvelle.


Autres termes psychologiques :