Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de persévération


La définition de Persévération



La persévération en psychiatrie

Il s'agit de la tendance à maintenir et à répéter, d'une manière inappropriée, le même type de conduite ou de réponse comportementale sans tenir compte du changement de la situation ou de la question posée. Elle se rencontre surtout dans les états d'arriération mentale, de schizophrénie catatonique ou de confusion mentale stuporeuse et dans toutes les formes de démence au début. C'est même un signe pathognomonique de la maladie de Pick.
On distingue parfois une persévération des attitudes (par exemple, catatonique ou hystérique) et une persévération mentale plus générale. Certaines aphasies et apraxies s'accompagnent aussi de cette dernière sous forme de réponses itératives verbales ou gestuelles.


La persévération au plan développemental

La persévération représente un défaut d'intelligence, par manque d'adaptation à la nouveauté. Quand elle affecte systématiquement les conduites d'un individu et conduit à des ritualisations rigides, elle constitue un signe de débilité. Elle se rencontre également chez l'individu normal, en dépendance d'une orientation de réponse acquise. Par exemple, un individu entraîné à résoudre des problèmes d'un même type, réclamant deux opérations arithmétiques, applique ensuite la même solution à des problèmes plus simples, introduits subrepticement dans la série, qui peuvent être résolus par une seule opération. Aussi, dans la vie quotidienne, nombre de nos routines portent la marque d'une persévération.
En psychologie du développement, une idée reçue veut que la persévération diminue avec l'âge chez l'enfant, puis augmente à la fin de la vie chez le vieillard. Cette idée, trop générale, est suspecte d'incohérence, compte tenu des nombreuses acquisitions réalisées au cours de l'enfance. Elle contredit l'hypothèse d'une plasticité particulière au début de la vie. Elle est battue en brèche par des mises en évidence expérimentales, bien contrôlées, de conduites flexibles chez le jeune nourrisson et même le nouveau-né.


Autres termes psychologiques :