Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par F > La définition de fechner


La définition de Fechner


Gustav Theodor Fechner, biologiste, physicien et philosophe (1801-1887).Gustav Theodor Fechner est un biologiste, physicien et philosophe allemand. Il est né à Gross-Särchen, en 1801. Il est mort à Leipzig, en 1887. Il est considéré comme l'inventeur de la psychophysique.


Le parcours de Fechner

Après des études de biologie, où il fut l'élève de Ernst Weber, il étudia les mathématiques et la physique. En 1834, il fut recruté comme professeur de physique à l'université de Leipzig. Puis, à partir de 1843, il commença à s'intéresser à la philosophie. Il développa des conceptions animistes que l'on retrouve à la base de sa psychophysique. Considérant que le corps et l'esprit sont seulement deux aspects d'une même réalité, Fechner pense que la vérification d'une loi reliant le stimulus à la sensation validerait son hypothèse.
Fechner a d'abord développé plusieurs méthodes:

  • La méthode des stimulus constants.
  • La méthode des limites.
  • La méthode de l'erreur moyenne (ou méthode d'ajustement) pour mesurer les relations entre une échelle psychologique exprimée en échelons différentiels et une échelle physique.

Pour Fechner, la sensation croît comme le logarithme de l'intensité stimulatrice. La sensation serait définie sur une échelle d'intervalle. Si la loi de Bouguer-Weber est vérifiée, alors l'intégration des échelons différentiels permet de valider la loi de Fechner. Si la fraction de Weber n'est pas constante, on peut aussi vérifier cette loi par simple cumulation d'échelons différentiels successifs.


Les échelles de Fechner

Il s'agit d'échelles psychophysiques définissant l'augmentation de la sensation comme une fonction logarithmique de l'augmentation de la stimulation. Les échelles de Fechner sont fondées sur des méthodes de discrimination, dites aussi de confusion. Il s'agit, soit de la cumulation d'échelons différentiels appelés jnd, soit d'échelles obtenues avec des méthodes de cotation ou de comparaison par paires. Ces méthodes sont supposées conduire à des échelles psychophysiques qui ont des propriétés d'échelle d'intervalle.


Le postulat et la loi de Fechner

Il s'agit du postulat selon lequel les échelons définis par l'échelle de Fechner correspondent à une grandeur subjective constante. Fechner a utilisé ce postulat, sans le formuler explicitement. Par ailleurs, il a pris en compte la loi, énoncée antérieurement de façon séparée par Pierre Bouguer et par Ernst Weber, selon laquelle la suite des différences juste perceptibles correspond à des valeurs du stimulus situées sur une échelle logarithmique. Fechner a donc cru pouvoir énoncer une loi selon laquelle la sensation correspond au logarithme de l'excitation (on dit maintenant de la stimulation). Aujourd'hui, cette formulation est très contestée.


Autres termes psychologiques :