Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de clôture


La définition de Clôture


La clôture correspond à une hypothèse émise à propos d'un système de variables. Elle consiste à poser qu'il n'existe pas de variable extérieure au système qui soit liée à la fois à deux des variables du système, en particulier à une variable explicative et à une variable à expliquer. Aussi, la validité de cette hypothèse doit être évaluée dès l'interprétation d'une simple corrélation jusqu'à celle d'équations structurales.


La loi de clôture

Il s'agit de la tendance à organiser des éléments plus ou moins isolés, en un tout structuré et unitaire. Les gestaltistes voient en elle une loi d'organisation perceptive et la considèrent comme un cas particulier de la loi de prégnance.
La clôture désigne ainsi une capacité de structuration perceptive permettant de saisir, plus ou moins vite selon les individus, la structuration perceptive d'un stimulus incomplet ou brouillé par des stimulus parasites et de reconnaître ainsi ce stimulus. Les personnes se différencient quant à l'aisance avec laquelle elles sont capables de passer d'une structuration à une autre en présence d'un stimulus ambigu. Aussi, lorsqu'un dessin peut être organisé en une figure fermée ou en une figure ouverte, on perçoit de préférence la forme fermée parce que mieux équilibrée et plus stable.
L'organisme aurait tendance à supprimer les lacunes, non seulement par un processus d'organisation perceptive, mais aussi par l'activité intellectuelle. La clôture serait donc influencée par l'activité perceptive et les acquis antérieurs. D'ailleurs, c'est bien ce qui a été observé dans des recherches sur l'identification de dessins lacunaires chez les enfants et dans la lisibilité.


Autres termes psychologiques :