Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par H > La définition de hypothèse


La définition de Hypothèse


Dans un raisonnement ou un conditionnel, l'hypothèse correspond à la ou les prémisses. Dans la structure conditionnelle « si p, alors q », la première proposition constitue l'hypothèse. De même, dans un syllogisme, on s'appuie sur deux prémisses qui ont le rôle d'hypothèses.


L'hypothèse dans la méthode expérimentale

Dans la méthode expérimentale, une hypothèse désigne une proposition théorique soumise à l'épreuve des faits. En psychologie expérimentale, et dans la recherche en général, on est censé être conduit par une ou des hypothèses. La démarche opposée est considérée comme de peu de valeur.
L'hypothèse a la forme d'une proposition ou d'un ensemble de propositions de caractère théorique, général et souvent explicatif. À partir de là, on raisonne déductivement avec deux si sur le mode suivant: « si l'hypothèse H est vraie, alors, si je crée la situation S, je devrai observer le comportement C ». Cette dernière phrase constitue la prédiction qui doit être soigneusement distinguée de l'hypothèse. C'est cette prédiction qui sera comparée aux observations, ce qui conduira à une conclusion. Dans des conditions favorables, on est en mesure d'ajouter: « Et si je n'observe pas C, alors H est faux. ».


L'hypothèse en psychologie cognitive

En psychologie cognitive, une hypothèse correspond à une entité hypothétique qui est supposée exister chez un animal ou un être humain et gouverner son mode de traitement de l'information et son comportement.
Dans la psychologie cognitive de l'apprentissage animal, dite théorie S.-S., on supposait la présence, chez le rat, d'anticipations, aussi appelées hypothèses. Celles-ci portaient sur l'apparition du second S., une fois que le premier S. était présent.
Dans la psychologie cognitive, les situations de résolution de problèmes chez l'homme sont analysées à partir de deux processus principaux:

  • L'élaboration d'hypothèses.
  • La mise à l'épreuve de ces hypothèses.

Cette même façon de voir a été largement appliquée à l'analyse des tâches de classification ou d'identification de concepts. Ainsi, l'individu est supposé faire des hypothèses sur l'attribut pertinent de la situation et chercher ensuite à le mettre à l'épreuve. Pour ces raisons, ces situations sont appelées situations de test d'hypothèses.


L'hypothèse nulle

Il s'agit d'une forme donnée en général à une hypothèse soumise à une épreuve statistique permettant de savoir si l'on peut ou non la rejeter en prenant un risque d'erreur déterminé (par exemple, deux moyennes calculées sur deux échantillons différents sont deux estimations du même paramètre, ou encore, une corrélation calculée sur un certain échantillon est l'estimation d'un paramètre qui ne diffère pas d'une valeur donnée).
Dans l'interprétation des résultats d'une expérience, on ne pourra dire que la variable indépendante a un effet sur la variable dépendante que si l'on peut rejeter sur les mesures de celle-ci une hypothèse nulle appropriée. L'hypothèse nulle est en général symbolisée par H0. Toute autre hypothèse confrontée à H0 est une hypothèse alternative, en général symbolisée par H1.


Autres termes psychologiques :