Accueil > Forum > Discussions diverses > Discussion sur: Psychologie, conditionnement ?

Discussion sur:
Psychologie, conditionnement ?


Cette discussion contient 4 messages.

Page : 1

avatar de daniel danielInscrit le 21/06/2017
(2 posts)

Posté le 21/06/2017 à 10h41

Bonjour !

Merci à ce forum actif qui va me permettre de poser une question.

J'ai une question sur la psychologie du consommateur et j'y pense depuis longtemps.

Comment un consommateur d'hamburger Mac Donald fait il pour continuer à consommer alors qu'il y a un si grand décalage entre la publicité et le réel ?

https://www.qwant.com/?q=big%20mac%20mac%20donald%20commercial%20reality&t=images

La publicité d'une voiture ressemble à la voiture... sinon le consommateur parle d'arnaque. Imaginez un tel décalage avec la photo d'une location de maison...et la maison...

Merci pour vos lumières !

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(92 posts)

Posté le 22/06/2017 à 22h29

Bonjour,

Merci de lancer ce sujet intéressant !

En fait, je dirais que le décalage entre la publicité et le réel ne concerne pas seulement les hamburgers Mac Donald, hélas ! Quasiment tout les plats, jusqu'au pâté pour chat, sont beaucoup plus appétissants dans la fiction que dans la réalité. Je pense que les gens sont habitués à ce genre de décalage et n'y prêtent plus beaucoup d'attention, surtout quand il s'agit de fast food : ils savent à quoi s'en tenir.

Et puis à mon avis, il y a aussi d'autres facteurs qui incitent à la consommation. Par exemple, ce sont des aliments riches en graisse et en sucre ; de fait, ils ont tendance à activer le système de récompense du cerveau (qui procure du plaisir), un peu à l'instar des drogues. D'ailleurs, à ce sujet, le documentaire Super size me est assez éloquent !


avatar de daniel danielInscrit le 21/06/2017
(2 posts)

Posté le 23/06/2017 à 11h43

Merci pour votre réponse.

En effet "Super size me" est un documentaire étonnant. Il faut voir dans le reportage les frites qui ne pourrissent pas avec le temps qui passe...

Je vois...on peut supposer que les molécules des aliments et leurs interactions avec notre corps font "passer" le décalage réel versus publicité.

"Effectivement ça ne ressemble pas à la publicité mais ça me fait tellement du bien ..."

Alors que si on achéte une voiture...on va auto-produire des endorphines (and co) ... mais il n'y a techniquement pas des molécules du produit (la voiture) qui vont venir agir directement sur notre cerveau (comme pourrait le faire l'assimilation d'aliments).

Et encore on ne doit pas être au courant de tout...il y a énormément de travaux sur les odeurs et la consommation. En poussant à l'extrême on pourrait imaginer une publicité de voiture qui ne correspond pas à la voiture réelle...mais quand on rentre dedans il y aurait une super odeur et on se dirait " effectivement ça ne ressemble pas à la publicité mais ça fait tellement du bien ..."

Merci pour votre réponse et votre forum !

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(92 posts)

Posté le 23/06/2017 à 15h40

Oui, on ne doit pas être au courant de tout, c'est sûr !

Comme vous le soulignez, il y a effectivement de plus en plus d'études sur le marketing et la psychologie du consommateur. C'est vraiment très intéressant ! On y découvre autant de choses sur les techniques de persuasion que sur nous-mêmes. Et effectivement, les odeurs, qui paraissent pourtant anodines, jouent un rôle très important. Et ce n'est qu'un exemple...

Finalement, la marketeurs sont de fins psychologues !




Page : 1


Participez à la discussion !