Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Le jeu libre, essentiel au développement de l'enfant !

(Mise à jour: Mai 2014)

Auteur :


Le jeu libre, essentiel au développement de l'enfant !


Les jeux libres sont indispensable au développement de l'enfant, tant sur le plan cognitif et créatif, que sur le plan social.Soucieux d'agir au mieux pour leurs enfants, nombre de parents ont tendance à remplacer le jeu libre par des activités structurées.
En effet, certains loisirs comme les cours de musique ou les activités sportives, sont souvent jugés plus favorables au développement de leurs enfants. Si bien que le temps consacré aux activités libres, favorisant la créativité et la coopération, diminue de façon inquiétante.


Pourquoi les jeux libres, sans règles établies, sont-ils indispensables?

Bien que les jeux imposant des règles préétablies, comme le foot, les jeux de cartes, le piano, etc... soient amusants et favorisent certaines aptitudes telles que la cohésion du groupe, ils ne stimulent pas autant la créativité que les jeux totalement libres.
En effet, dans le jeu libre, les enfants laissent libre cours à leur imagination. De plus, ils explorent leur environnement et découvrent de nouvelles activités. Plus précisément, les activités créatives et imaginatives profitent aux enfants sur plusieurs plans:

  • Elles aident à développer leur aptitude à vivre en société: lorsque les enfants jouent, ils acceptent de faire des efforts pour satisfaire les désirs des autres, afin que le jeu continue. Ainsi, ils apprennent à être juste et à attendre leur tour, en somme, à ne pas abandonner face à la frustration.

  • Elles les aident à se libérer du stress et de l'anxiété: des études ont montré que les écoliers stressés et anxieux lors de leur entrée à la maternelle s’apaisaient beaucoup plus en jouant qu'en faisant une autre activité (comme écouter une histoire). Ainsi, le monde imaginaire qu'élaborent les enfants à travers le jeu libre les aide à faire face aux situations stressantes et anxiogènes.

  • Elles stimulent la pensée créative et la capacité à résoudre des problèmes: à travers le jeu libre, les enfants explorent leur milieu et testent de nouvelles façons de trouver des solutions lorsqu'ils sont confrontés à des difficultés. Ils acquièrent ainsi une certaine flexibilité comportementale.

Jouer n'est pas le propre de l'homme...

Le jeu libre des enfants ressemble beaucoup à celui des animaux. D'ailleurs, la recherche sur le comportement animal confirme que le jeu permet aux animaux d'acquérir certaines aptitudes nécessaires à la survie et à la reproduction. Par exemple, lorsque les animaux jouent, les bousculades ou les morsures ne sont jamais agressives. En jouant à la bagarre, les animaux apprennent à évaluer leur force, à comprendre les réactions de l'autre; bref, à mieux communiquer.
Aussi, des études menées chez l'animal révèlent que la privation de jeu libre réduit leurs aptitudes sociales et intellectuelles.

La privation du jeu imaginatif, non structuré, limite le développement de la curiosité, de la créativité, de la sociabilité et de la flexibilité mentale des enfants, qui risquent alors de devenir des adultes anxieux et socialement inadaptés.
Ainsi, un enfant qui a de nombreuses occasions de jouer librement a de plus grandes chances de devenir un adulte équilibré, socialement compétent et capable de faire face à des situations inédites et difficiles à résoudre.


Inspiré des travaux de Melinda Wenner.



A lire également :