S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Troubles psychologiques > Le gaslighting : une manipulation malveillante


Auteur :


Le gaslighting : une manipulation malveillante


Le gaslighting consiste à faire douter de la santé mentale d'un proche pour mieux le manipuler.Le gaslighting est un terme de plus en plus répandu pour désigner une manipulation malveillante dans le but de rendre les personnes visées dociles.

Plus précisément, un gaslighter tend à déstabiliser ses proies en déformant les faits, en semant le doute sur leurs capacités de perception, de jugement et de mémoire.
Les victimes se sentent alors de moins en moins fiables. Elles vont ainsi devenir de plus en plus dépendantes et contrôlables par le manipulateur.


Comment s'instaure cette relation toxique ?

Paradoxalement, la condition préalable au gaslighting est l'instauration d'une relation de confiance. En effet, une telle alliance s'avère indispensable au gaslighter car elle lui permet de renforcer le lien de dépendance avec sa victime, tout en l'isolant de ses contacts sociaux. Cela explique aussi pourquoi ce phénomène se manifeste le plus souvent au sein des couples.

Ainsi, le manipulateur malveillant va pouvoir remettre en cause les réactions et les points de vue de sa proie en les qualifiant, par exemple, d'hypersensibles ou d'hystériques, sans que celle-ci ne puisse s'en référer à son entourage. Par exemple, un mari qui trompe sa femme peut tenter d'écarter ses soupçons en les qualifiants d'imaginaires, ou encore en lui reprochant de confondre fantasme et réalité.
Or, si de tels abus psychologiques permettent de protéger le manipulateur, ils risquent d'avoir de graves conséquences à long terme sur la victime.


Quelles sont les conséquences du gaslighting sur la victime ?

Les mensonges à répétition et la pression psychologique constante tendent à rendre les victimes de plus en plus dépendantes du gaslighter. On parle alors d'effet gaslight. Celui-ci se caractérise principalement par :

  • une impression de perdre la raison
  • une perte de confiance en soi
  • un retrait social
  • une dépendance de plus en plus forte avec l'agresseur
  • un sentiment d'insécurité
  • une dépression
  • une phobie sociale

La meilleure solution pour la personne prise pour cible est encore d'en parler ouvertement dès les premiers doutes ou les premiers signes de manipulation. Mais si la relation toxique est déjà installée durablement, il peut être préférable de se tourner vers un professionnel.


Inspiré des travaux de Corinna Hartmann, de Gertrude Zemon-Gass, de William Nichols et de Nora Rebekka Krott.



A lire également :




Utilisation des cookies

carnets2psycho et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts, pour évaluer leurs performances et mesurer l'audience.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.