S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Pourquoi dit-on "non" en tournant la tête ?


Auteur :


Pourquoi dit-on "non" en tournant la tête ?


Exprimer son refus en tournant la tête de gauche à droite est un comportement quasi universel qui trouverait son origine dans la petite enfance.Dans quasiment toutes les cultures et les régions du monde, on hoche la tête pour exprimer son approbation et on la secoue de gauche à droite en signe de désaccord.
Seuls quelques rares pays comme la Bulgarie ou l'Albanie font exception. En effet, dans ces contrées, l'usage est de hocher la tête pour dire "non" et la tourner de gauche à droite pour dire "oui" !

Ainsi, étant donné que la manière d'exprimer son accord ou son désaccord par un mouvement de la tête est quasi universelle, on peut supposer qu'il existe un lien naturel et inné entre ces mouvements corporels et le sens qu'ils véhiculent.


Quelle est donc l'origine de cette gestuelle ?

Darwin avait déjà tenté de répondre à cette question au XIXe siècle. Selon lui, cette gestuelle trouverait son origine dans la petite enfance, notamment lorsque le nourrisson accepte ou refuse la nourriture qu'on lui présente. En effet, on doit généralement soutenir la tête des bébés car les muscles de leur coup sont encore trop faibles. Si bien que, lors de l'allaitement, ils doivent nécessairement détourner leur tête sur la gauche ou sur la droite pour arrêter de s'alimenter car ils sont incapables de bloquer leur réflexe de succion.

Ainsi, tourner la tête en signe de refus est l'un des premiers gestes que les enfants apprennent. D'ailleurs, ce geste est également présent chez les enfants nés aveugles, ce qui prouve qu'il n'est pas acquis par mimétisme, c'est-à-dire en observant les adultes et les autres enfants dire "non" de cette façon.


Ce comportement existe-t-il également chez d'autres espèces ?

Ce lien entre refus de s'alimenter et rotation latérale de la tête est également observé chez nos plus proches cousins, les bonobos. En effet, comme nous, ces grands singes expriment leur désaccord en remuant la tête de gauche à droite. Il semble donc que ce comportement de dénégation ait existé avant l'apparition de l'homme et qu'il se soit développé au fil de l'évolution des espèces.

Quant aux rares exceptions observées à travers le monde, on peut supposer que d'autres gestes se sont surajoutés au comportement de refus de base pour des raisons culturelles. Par exemple, en Bulgarie, cette gestuelle inversée vient du temps où il y avait des prêtres grecs dans les églises. En effet, en Grec "oui" se prononce "né", et en Bulgare "né" signifie "non". De fait, lorsqu'un prêtre grec répondait "oui" en hochant la tête, les Bulgares entendait "non". Ils ont alors associé le hochement de tête à un refus.


Inspiré des travaux de Fabian Bross et de Charles Darwin.



A lire également :




Utilisation des cookies

carnets2psycho et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts, pour évaluer leurs performances et mesurer l'audience.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.