S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > L'hypersensibilité : un concept flou


Auteur :


L'hypersensibilité : un concept flou


L'hypersensibilité est un concept assez vague et fourre-tout, mais très à la mode. Certainement parce qu'il est souvent associé au surdouement.Certaines personnes sont particulièrement sensibles au bruit, d'autres à la lumière, d'autres à certaines odeurs, etc. Ainsi, un ou plusieurs de leurs organes sensoriels réagissent plus fortement que la moyenne à certaines stimulations. On parle alors d'hypersensibilité sensorielle. Celle-ci est clairement définie et peut-être mesurée de façon objective.

Mais il existe aussi d'autres types d'hypersensibilités, très populaires. Il s'agit, par exemple, de l'hypersensibilité émotionnelle ou de l'hypersensibilité cognitive. Cependant, celles-ci sont plus diffuses et difficilement mesurables.


Comment se caractérisent ces hypersensibilités ?

Une personne hyperémotive a un ressenti à fleur de peau. Elle a tendance à vivre ses émotions de façon très intense, à s'emporter facilement et à avoir une empathie exacerbée.
De même, une personne cognitivement hypersensible a tendance à être submergée par des idées foisonnantes et des ruminations mentales, à avoir de nombreuses intuitions, à porter son attention sur des détails, à ne pas supporter l'injustice et à avoir des difficultés à organiser ses pensées.

Aussi, cette hyperactivité mentale a favorisé son rapprochement avec le haut potentiel intellectuel (HPI). Si bien que pour beaucoup, une hypersensibilité serait signe d'une surdouance. C'est d'ailleurs cette association qui a rendu l'hypersensibilité si populaire. Car dans les faits, une sensibilité exacerbée, une labilité émotionnelle ou une activité mentale débridée sont souvent difficile à vivre et peuvent être embarrassantes, surtout lorsqu'elles sont accompagnée d'un sentiment d'être en décalage permanent avec les autres.


L'hypersensibilité est-elle vraiment liée au surdouement ?

Alors que le haut potentiel intellectuel est une notion bien définie, que l'on mesure de façon très précise et qui touche seulement 2% de la population, l'hypersensibilité, elle, est un concept flou, dont les manifestations sont susceptibles de se retrouver chez la plupart d'entre nous. En effet, qui n'a jamais eu l'impression d'être différent des autres ? Qui n'a jamais eu tendance à ruminer mentalement ? Qui ne s'est jamais senti débordé par ses émotions ? Etc.
D'ailleurs, les recherches scientifiques menées sur ce sujet ont toutes conclu que les caractéristiques émotionnelles des individus HPI ne sont pas différentes de celles de l'ensemble de la population.

Finalement, mieux vaut être prudent avant de s'autodiagnostiquer hypersensible, même si cela peut être apaisant, voire plaisant de se reconnaître à travers une étiquette. Car des diagnostics trop flous aux concepts fourre-tout risquent de se révéler contre-productifs. Ce fut d'ailleurs le cas autrefois avec l'hystérie (à bien différencier de l'hystérie de conversion) dont les caractéristiques sont étonnamment très proches, voire similaires à celles de l'hypersensibilité !


Inspiré des travaux de Yves-Alexandre Thalmann, de Catherine Cuche, de Sophie Brasseur et d'Elaine Aron.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus