S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Coincé dans une conversation interminable...


Auteur :


Coincé dans une conversation interminable...


Les conversations se terminent très rarement au moment souhaité par les deux interlocuteurs.Qui ne s'est jamais retrouvé coincé dans une discussion interminable, sans intérêt et dont on ne sait comment se retirer poliment ? Le pire, c'est que nous pouvons nous-même entretenir des conversations indésirables pour les autres sans même nous en rendre compte.
Ce genre de désagrément arrive bien plus souvent qu'on ne l'imagine. Mais le cas inverse peut également se produire. En effet, les interlocuteurs aimeraient parfois que la conversation dure plus longtemps.

Ainsi, bien que nous soyons des êtres sociaux par excellence, il semble que nous ayons de grandes difficultés à repérer chez notre interlocuteur les signes qui pourraient trahir une volonté de mettre fin à la conversation, ou au contraire une envie de la poursuivre.


A quel point les discussions ne se terminent pas comme souhaité ?

La plupart des conversations ne se terminent pas quand les interlocuteurs le souhaiteraient. En effet, seulement 2% des discussions prennent fin au moment où les deux parties le souhaitent ! Plus précisément, dans la moitié des cas, les deux personnes auraient préféré parler moins longtemps ; deux fois moins longtemps en moyenne que la durée réelle du dialogue.
Cependant, dans 10% des cas environ, les deux interlocuteurs auraient aimé que leur échange dure plus longtemps.

Ainsi, la plupart du temps, nous ne parvenons pas à deviner quand notre interlocuteur souhaite mettre fin à la conversation. D'ailleurs, lorsqu'on demande à des participants d'estimer à quel moment la personne avec laquelle ils ont parlé aurait voulu stopper la discussion, ils se trompent d'environ 64% de la durée totale du dialogue !


Ce phénomène impacte-t-il la qualité de la conversation ?

Le fait que nous ne sachions pas à quel moment mettre fin à une discussion est assez intrigant car les conversations témoignent au contraire d'une capacité à se coordonner mutuellement. Il est donc difficile d'expliquer ce phénomène.
Cependant, le fait que la plupart des conversations se prolongent au-delà de nos espérances favorise probablement l'échange de nouvelles idées ou de nouvelles perspectives. En effet, celles-ci resteraient sans doute sous silence si les conversations se terminaient exactement au moment où nous le souhaitons.

Par ailleurs, ce phénomène intrigant explique peut-être aussi en partie notre tendance à discuter autour d'un café, d'un verre ou d'un repas. En effet, le verre vide ou le dessert terminé offre une porte de sortie salutaire pour mettre fin à la conversation.


Inspiré des travaux de Rachel Nuwer, Adam Mastroianni, de Thalia Wheatley et de Nicholas Epley.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus