S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Troubles psychologiques > Narcissisme grandiose versus narcissisme vulnérable


Auteur :


Narcissisme grandiose versus narcissisme vulnérable


Le narcissisme vulnérable se caractérise par une mégalomanie, mais aussi par une inhibition sociale.Le narcissisme est un trait de personnalité que nous présentons tous à des degrés différents. Toutefois, pour certains, ce tait est si prononcé qu'il est considéré comme une pathologie. On parle alors de trouble de la personnalité narcissique.
Celui-ci se caractérise par un sentiment exagéré de sa propre magnificence, un besoin d'admiration, un manque d'empathie, beaucoup d'ambition et de l'arrogance. Ainsi, les individus narcissiques ont tendance à se sentir charismatiques, à se mettre en avant en société, à se montrer à leur avantage, à manipuler ou exploiter les autres pour parvenir à leur fin et à se montrer impitoyables.

Cependant, des recherches récentes suggèrent que cette forme grandiose du narcissisme ne serait pas unique. En effet, il existerait un autre type du trouble de la personnalité narcissique : le narcissisme vulnérable.


Comment se caractérise le narcissisme vulnérable ?

Même si, à l'instar des narcissiques grandioses, les narcissiques vulnérables ont des fantasmes de grandeur, sont égocentriques et ont des exigences élevées vis-à-vis des autres, ils sont socialement plus inhibés. En effet, le comportement dominant, l'arrogance et la présomption s'observent rarement chez les narcissiques vulnérables.
Plus précisément, ces personnes se considèrent secrètement comme des individus à part, exceptionnels, mais ils n'osent pas susciter d'éloges. De plus, les narcissiques vulnérables redoutent les critiques et les réactions des autres. D'ailleurs, ils ont tendance à éviter les situations où ils pourraient être évalués.

Par ailleurs, le narcissisme grandiose concerne davantage les hommes, tandis que le narcissisme vulnérable touche surtout les femmes.


Comment expliquer cette différence entre les sexes ?

De façon générale, sur l'ensemble de la population, les femmes, comparées aux hommes, présentent une plus faible estime de soi et celle-ci dépend plus souvent du regard d'autrui. De fait, les femmes semblent avoir davantage besoin d'une validation ou d'une reconnaissance de leur entourage pour se sentir légitimes et compétentes.
D'ailleurs, cette différence entre les sexes en ce qui concerne certains traits de personnalité comme l'introversion et le névrosisme s'observe dès le plus jeune âge. En effet, dès l'âge de 3 ans, les garçons se montrent en moyenne plus extravertis et plus actifs que les filles, qui elles, sont plus timides et contrôlées.

Ce phénomène peut s'expliquer par le fait que l'égoïsme, l'ambition et la vantardise sont des caractéristiques que la société est plus encline à assigner aux hommes, certainement parce que ces traits ne s'accordent pas bien avec l'image humble, altruiste et attentionnée que l'on attribue plus volontiers aux femmes.


Inspiré des travaux de Corinna Hartmann, de Claas-Hinrich Lammers, de Katharina Geukes, d'Emily Grijalva, de Paul Costa et de Jeffrey Gagne.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus